Relancer le cœur de Bruxelles - Appel à projets

Ce qui protège la rose, ce ne sont pas ses épines, mais c’est son parfum. Poète perse cité par Ilios Kotsou, chercheur en Psychologie à l'ULB.

Bruxelles a pris des coups

Plusieurs coups. Il y avait eu, l’été passé, l’imposition brutale et non concertée d’un piétonnier tellement peu respectueux de toutes les fonctions de la cité, du travail et du commerce en particulier. Ensuite, il y eut le lockdown et ses effets désastreux en termes d’image. Puis la fermeture des tunnels et ses impacts réels ou présumés sur la mobilité. Et ce 22 mars 2016, les attentats tragiques que l’on sait. Aucun lien de cause à effet entre ces événements, qui ne sont évidemment pas comparables.

Mais tous entraînent des conséquences très dommageables pour la vie culturelle, sociale et commerciale au cœur de la capitale. En ce début de printemps, Bruxelles est meurtrie. Les touristes, les passants, les clients ont déserté les rues, les commerces, les restaurants, les hôtels, les cinémas et les théâtres du centre-ville. Tous les acteurs commerciaux du cœur de la ville encaissent des chutes vertigineuses de leur fréquentation et de leur chiffre d’affaires. Derrière ce constat se profilent des risques de faillites et des pertes d’emploi.

Mais Bruxelles se relève

Il n’y a pas d’autres solutions à la débâcle que de relancer une dynamique positive. Partout surgissent des initiatives citoyennes, associatives et commerciales qui veulent démontrer qu’on ne se laissera pas abattre, et qu’on se relèvera. L’envie de vivre ensemble, libre et en paix l’emportera. Cette énergie et cette solidarité font chaud au cœur. Mais il faut aller vite pour raviver la ville. Il y va de la survie de nombreux commerces, restaurants, lieux culturels. Et on a besoin de tout le monde pour réenchanter la ville. C’est la philosophie retenue par les concepteurs du projet Make Brussels.

Make.Brussels, ensemble et sans attendre

Make.Brussels est une initiative originale du Gouvernement régional bruxellois pour relancer la vie culturelle et commerciale du cœur de la ville. L’approche est résolument participative et innovante. Plutôt que de décréter une campagne monolithique top-down, l’idée est ici de faire appel à la créativité de tous pour inventer des projets qui donneront envie à chacun de re-découvrir le cœur de la ville et sa mosaïque de quartiers.

Le pentagone a été divisé en 10 quartiers : Dansaert, Neuve, Sainte-Catherine, Saint-Jacques, Sablon, Mont des Arts, Marolles, Notre-Dame-aux-Neiges (Colonne du Congrès), Grand Place et Midi-Lemonnier.

Chaque quartier bénéficiera d’un projet, soutenu par Atrium, l’agence régionale du commerce, et doté d’un financement de 30.000 € par la Région bruxelloise.

Ces projets seront déployés dans les 10 quartiers de la ville entre le 1er juin et le 31 décembre 2016.

Avant cela, ils auront été proposés par des porteurs de projets entre le 4 avril et le 5 mai 2016, sur le site très convivial www.make.brussels . La campagne encourage les architectes, designers, entrepreneurs, organisateurs d’événements, web-développeurs, cuisiniers, peintres, musiciens et autres créateurs à penser et soumettre leurs idées pour Bruxelles. C’est sur ce même site que vous pourrez ensuite, entre le 9 et le 20 mai, voter pour élire les 30 projets les plus séduisants, ceux qui renforceront durablement l’identité et l’attractivité des quartiers du centre-ville.

Dix d’entre eux seront in fine retenus et mis en œuvre dès cet été.

BECI soutient résolument cette initiative

Visitez le site www.make.brussels. Déposez-y vos idées. Votez pour les projets. Et revenez au centre-ville savourer une ville qui ne cessera jamais de nous surprendre.