Volontariat d’entreprise et enseignement

Le volontariat d’entreprise permet de jeter des ponts entre le monde du travail et l’enseignement. Comme en témoigne la récente visite d’élèves de l’Ecole Saints Jean et Nicolas chez Solvay.

Le 24 mars dernier, une dizaine d’élèves et trois enseignants du centre professionnel d’enseignement spécialisé Saints Jean et Nicolas de Schaerbeek ont passé une journée chez Solvay, à Neder-Over-Heembeek. L’occasion pour ces étudiants en menuiserie de découvrir un univers professionnel qui les sort de leurs quatre murs et de « voir autre chose dans un contexte de travail et non pas scolaire ».

Durant cette journée, les étudiants ont visité le site ainsi que les ateliers où ils ont posé de multiples questions. Questions auxquelles les différents représentants de Solvay se sont fait un plaisir de répondre. Au final, un échange fructueux qui a permis à deux mondes de se côtoyer le temps d’une journée.

Cette rencontre enseignement-entreprise fonctionne dans les deux sens. En ouvrant ses portes aux écoles, Solvay présente non seulement ses activités mais joue également un rôle social non négligeable.

Cette visite d’entreprise s’inscrit dans un programme qui a représenté plus de 450 journées de volontariat en 2013 et quelque 150 au cours du premier trimestre de 2014. Ce volontariat d’entreprises  s’entend comme le soutien bénévole de ces dernières à une activité dans le secteur non-marchand,  traduisant en actes l’engagement et la responsabilité de l’entreprise quant à son rôle social dans la société. Le champ d’action est large et concerne aussi bien l’action sociale que le support médical, l’appui aux initiatives culturelles et patrimoniales ou encore l’enseignement.

Dans le cadre de l’enseignement, les initiatives sont multiples. Il y a d’abord la visite classique d’une entreprise avec une présentation des activités et des projets. Chez Solvay, par exemple, les étudiants ont pu voir un film contant l’aventure de l’avion solaire Solar Impulse dans lequel Solvay est partie prenante.

D’autres possibilités concernent des stages, formations et coachings ainsi que diverses préparations de projets communs entre entreprise et école. Dans certaines entreprises, on aborde les techniques de recrutement, ce qui permet aux étudiants de vivre une première expérience de ce qui les attend en sortant de l’école.

De plus en plus d’entreprises et d’établissements scolaires participent au volontariat d’entreprises. Cette initiative soutenue par BECI vise à tisser des liens entre l’entreprise et l’école au plus grand bénéfice des deux parties. Favoriser et multiplier les rencontres et témoignages ne peut qu’améliorer les relations entre ces deux univers qui se connaissent trop peu. Avec comme objectif final de répondre au problème d’adéquation entre formation professionnelle et demande de qualifications des entreprises.

Intéressé ? Contacter Xavier Dehan, Coordinateur du Centre de Connaissance de BECI : xd@beci.be.

 

Cet article vous est proposé par Guy Van den Noortgate, journaliste, le 22.04.2014.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons directement votre texte, s'il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu'il nous est fourni en français et néerlandais.

Vous souhaitez partager votre expertise auprès de milliers d'entrepreneurs ? Envoyez-nous votre proposition de contenu à newsletter@beci.be.