01.12.2017

Primes Énergie 2018

régime stable avec prime  « isolation du toit » augmentée et élargissement des conditions d’accès

 Vous consacrez une part importante de votre budget à votre consommation d’énergie   et cette année vous avez décidé d’y remédier ? Les primes énergie de la Région de Bruxelles-Capitale  vous aident financièrement à opter pour les techniques et appareils les plus performants.

Adopté par le Gouvernement bruxellois le 19 octobre 2017, le régime de primes 2018 est maintenu à hauteur de 22 millions d’euros, comme l’an dernier, pour vous soutenir dans vos investissements.

Comme annoncé en 2016, la stabilité du régime vous permet de programmer la rénovation énergétique de votre bien immobilier :

➜ il reste axé sur les 3 domaines les plus efficaces : audit-isolation-chaleur ;

➜ trois publics continuent à être mis en avant : les copropriétés – les collectivités (public élargi aux centres sportifs et aux entreprises de travail adapté en 2018)- les locataires ;

➜ le montant de la prime isolation du toit est augmenté.

Depuis 2016, le régime de Primes Energie a permis d’optimiser l’efficience des moyens disponibles et de simplifier les procédures de demande et d’octroi. Il a également permis de bénéficier à un plus grand nombre via l’extension de la catégorie faibles revenus à de nouveaux  publics  (propriétaires  bailleurs, copropriétés, écoles, crèches, universités et hautes écoles, …).

Le régime des Primes Energie 2018 mise sur la stabilité annoncée en 2016. Celle-ci permet de garantir une continuité aux citoyens afin de faciliter la planification de la rénovation des bâtiments. Il reste cette année encore axé sur les 3 domaines les plus efficaces : études et audits – isolation et ventilation – chaleur. Un régime stable ne veut pas dire un régime inchangé et, en 2018, un certain nombre d’améliorations verront le jour.

■ Une attention particulière pour les toitures Isoler la toiture est l’investissement le plus rentable dans un bâtiment et constitue souvent le meilleur choix pour débuter une rénovation. Le montant de la prime isolation du toit est ainsi revu à la hausse comme suit :

◗ Catégorie A : 20 €/m² (au lieu de15 € en 2017)

◗ Catégorie B : 30 €/m² (au lieu de 20 € en 2017)

◗ Catégorie C : 40 €/m² (au lieu de 25 € en 2017).

■ Les centres sportifs et entreprises de travail adapté ont accès à la prime majorée

En 2017, les universités et les hautes écoles avaient rejoint la catégorie C, catégorie préférentielle donnant accès au montant le plus élevé des primes, pour toute une série de collectivités actives dans les secteurs de l’éducation et de l’aide aux personnes. En 2018, ce sont les centres sportifs et les entreprises de travail adapté qui accèdent également à cette catégorie préférentielle.

Les mesures prises en faveur des locataires, propriétaires-bailleurs et copropriétaires restent inchangées.

■ L’accessibilité des primes améliorée

Dans l’optique d’une amélioration constante du régime  de primes,  deux  changements  d’ordres techniques et administratifs seront également mis en place en 2018 :

◗ La simplification des conditions administratives via l’allongement du délai pour introduire une demande de prime. L’actuel délai de 4 mois à partir de la facture de solde passe à 12 mois pour les demandes de prime du régime 2018.

◗ L’élargissement  de l’accès des Primes Energie pour les extensions dans le cadre d’une rénovation simple.

Toute l’info sur www.environnement.brussels