Grève des services publics ce mardi 27 février : conséquences pour les employeurs

Suite à l’appel à la grève lancé par la CGSP, de nombreux services publics seront fortement perturbés ce mardi 27 février. Ce sera notamment le cas des transports en commun (trams, bus, métros et trains).

Il se peut donc que certains de vos travailleurs arrivent avec retard ou ne soient pas du tout en mesure d’arriver sur leur lieu de travail.

Soyez donc attentifs et veillez à relayer l’information auprès de votre personnel.

La grève étant largement annoncée depuis plusieurs jours, vos travailleurs doivent tout mettre en œuvre afin d’arriver sur le lieu de travail en temps et heure (par exemple, en anticipant leur départ ou en privilégiant une formule de covoiturage). Aucun salaire garanti n’est donc en principe dû en cas de retard ou absence pour cause de perturbations causées par la grève. Il pourrait en être autrement si le travailleur apporte la preuve qu’il a fait le maximum possible pour atteindre son lieu de travail à l’heure convenue. Il y aura lieu dans ce cas de tenir compte de toutes les circonstances de fait.

S’il s’avère manifestement difficile de se rendre sur le lieu de travail, votre collaborateur pourrait, entre autres solutions, proposer de prendre un jour de congé ou de récupération ou bien encore solliciter de votre part une journée de télétravail.

Pour plus de renseignements à ce sujet et pour toute question, vous pouvez également contacter Frédéric Simon au 02-643 78 17.