29.11.2016

Check-list : calculez votre prix à l’export

Que vous soyez un prestataire de services ou une entreprise commercialisant des biens à destination de l’étranger, une check-list est toujours utile pour vous assurer que vous avez bien pris en compte tous les éléments lors de la détermination de votre prix à l’export.

Notre check-list reprend les coûts à répercuter dans votre prix à l’export. 

Selon les spécificités de votre activité, certains frais ne devront pas être pris en compte et à l’inverse, certaines dépenses devront être ajoutées à la liste. Elle n’est donc pas exhaustive.

Réflexion de base : vos coûts de production doivent être pris en considération !

  • Frais liés à la recherche de fournisseurs
  • Coût d’achat des matières premières
  • Frais logistiques et douaniers éventuels liés à l’importation
  • Frais de transformation et de main-d’œuvre
  • Frais de stockage
  • Frais de transport
  • Frais financiers
  • Autres frais fixes (machines, frais généraux, assurances, etc.) 
  • Autres frais variables (frais bancaires, salaires, etc.)

Ensuite, les différents coûts de commercialisation liés à votre expansion internationale sont également à évaluer en fonction de leur pertinence.

  • Coûts de l’étude de marché
  • Frais de prospection (la participation à des salons professionnels, l’envoi d’échantillons, les voyages d’affaires)
  • Frais d’adaptation marketing et technique de votre produit ou service selon la culture et la réglementation locales (les caractéristiques intrinsèques du produit ou service, la communication, la traduction, l’emballage, l’étiquetage, la mise en conformité aux normes locales)
  • Coûts liés à la protection de votre marque
  • Coûts du service après-vente
  • Coûts de livraison et assurance en choisissant l’Incoterm adéquat, comprenant les éventuels frais d’emballage pour supporter le transport
  • Frais de formalités douanières, droit de douane et taxes d’importation selon le type de produit et le pays de destination
  • Frais d’enregistrement auprès d’une administration pour la vente du produit ou du service
  • Coûts relatifs à la TVA et autres taxes spécifiques du pays de destination
  • Frais bancaires liés aux moyens de paiement utilisés
  • Frais de couverture des risques commerciaux, politiques et de change
  • Frais financiers
  • Frais de personnel liés aux actions d’exportation
  • Coûts liés aux conditions de paiement

Bien sûr, si l’on accumule tous ces frais pour établir le coût de revient final par unité de produit ou service rendu, il est possible que vous ayez des difficultés à vendre votre produit ou service. Pour y répondre, il existe différentes méthodes de répercussion des coûts dans le calcul de prix pour satisfaire la demande locale. 

Ces méthodes sont à utiliser en fonction de la stratégie de prix que vous désirez adopter, selon la structure de marché et le mode d’entrée sur le marché cible.

La marge à appliquer dépend de votre stratégie de fixation du prix et varie en fonction de :

  • la concurrence,
  • la réglementation
  • et du prix que l’acheteur est prêt à payer pour votre produit ou service.
Cliquez ici pour télécharger la check-list.

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez Nastasja Otte (nao@beci.be ; +32 2 643 78 37)

ou participez à la formation « Calculer son prix à l’export » le 19 janvier prochain.