« Back to school » pour BECI

L’alliance emploi-enseignement, capitale pour Bruxelles

A l’heure de la rentrée scolaire, la fédération des entreprises de Bruxelles entend rappeler la nécessité de la réalisation d’une alliance emploi-enseignement telle que le prévoit la déclaration de politique générale de la Région bruxelloise. Celle-ci passe par un accord-cadre avec les deux Communautés. Pour rappel, les jeunes sont près de 20% à décrocher de l’enseignement sans diplôme. Ils forment 30% des demandeurs d’emploi. Place à l’action politique concrète !

« On ne peut que se réjouir de l’inscription d’une alliance entre l’emploi et l’enseignement en lettres d’or dans la déclaration de politique générale de la Région bruxelloise » souligne Thierry Willemarck, Président de BECI. Cette alliance forme le premier chapitre du « nouveau souffle » qu’entend donner Rudi Vervoort au bénéfice de l’économie à Bruxelles. Malgré ses 700.000 travailleurs et son PIB qui frôle les 20% du total national, force est de constater que la croissance y est en berne.

Lors des élections, BECI avait réclamé un choc de compétitivité. Selon Olivier Willocx, son administrateur délégué, celle-ci passe notamment par une baisse des charges sur l’emploi et une revue de la fiscalité locale. « On peut utiliser toutes les méthodes d’analyses que l’on veut, force est de constater que les entreprises belges perdent des marchés et, singulièrement, quittent Bruxelles lorsque la question d’un déménagement se pose » ajoute le représentant des entreprises de Bruxelles.

En regard de ce travail de compétitivité, BECI pointe aussi la nécessité d’offrir aux jeunes bruxellois toutes les chances de trouver un emploi dans une économie « qui réclame des têtes bien faites autant, sinon plus encore, que des mains habiles » relève Olivier Willocx. A cet égard, les attentes vis-à-vis de cette alliance emploi-enseignement sont extrêmement fortes. « Nous avons un système parmi les plus chers d’Europe et les plus médiocres en termes de résultats » souligne-t-il.

Point n’est besoin de revenir sur les récents résultats de l’étude PISA, le différentiel entre les deux enseignements néerlandophones et francophones, le coût des systèmes de formation en Belgique, ni leurs éventuelles rigidités, encore moins les contraintes auxquels ils sont confrontés, « il faut sortir des discours pour engranger des acquis sur le terrain » martèle le porte-parole des entreprises. « Nous sommes dans une guerre des talents, qui se gagnera avec un enseignement de qualité ».

Améliorer l’enseignement aura un impact important à plusieurs égards : faire face à la croissance démographique, renforcer la cohésion sociale, améliorer la santé et l’estime de soi, diminuer la criminalité, renforcer la démocratie et accélérer le développement économique selon BECI, qui fait sienne l’analyse produite par McKinsey et actualisée régulièrement depuis 2007. « Le seul coût du redoublement représente 2,4 milliards par an pour la société, sur la seule communauté Wallonie-Bruxelles » rappelle Olivier Willocx.

Améliorer le statut et l’accompagnement des enseignements, revoir les méthodes d’enseignement au gré des évolutions de la société et des techniques, disposer de directions locales fortement responsabilisées et travailler à l’échelon de l’élève sont autant de points d’action pour BECI. « D’autres l’ont fait avant nous, c’est possible sur 5 ans » pointe encore le représentant des entreprises de Bruxelles. BECI en faire le thème de son événement annuel le 16 octobre prochain.

Pour plus d'informations :
Olivier Willocx – 0475 51 31 58

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BECI (Brussels Enterprises Commerce & Industry) est issue du partenariat entre la Chambre de Commerce et l’Union des Entreprises de Bruxelles. BECI représente les deux tiers de l'emploi à Bruxelles et compte plus de 35.000 entreprises membres. BECI défend les intérêts individuels et collectifs des entreprises bruxelloises et leur propose un éventail étoffé de services.