Communiqué de presse

BECI appuie les ambitions du plan IRIS II à condition que le financement suive

BRUXELLES LE 16 DECEMBRE 2010 - L’organisation patronale BECI appuie les ambitions du plan IRIS II, à condition que la région élabore un plan d’investissements, tout aussi ambitieux, d’amélioration de la mobilité à Bruxelles. Ce message a été transmis hier soir à Bruno De Lille, secrétaire d’état à la mobilité.

Au cours de sa séance du 15 décembre, le Conseil d’Administration de BECI – Brussels Entreprises, Commerce and Industry - a reçu le Secrétaire d’Etat, Bruno De Lille, qui l’a entretenu du Plan de Mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale, IRIS II, récemment approuvé par le Gouvernement bruxellois. Ce plan vise à diminuer la pression de la circulation de 20% à l’horizon 2018.

Lors du débat avec le secrétaire d’état, les incidences économiques et sociales des objectifs stratégiques du plan ont été examinées. La politique de mobilité de la région préconise la priorité au transport public, à l’utilisation de la bicyclette et aux déplacements à pied pour les courtes distances. Les entreprises qui ont déjà appliqué cette politique, s’inquiètent des risques de sécurité que rencontrent les travailleurs qui se déplacent en bicyclette ou à pied à Bruxelles. Cette politique de mobilité de la région implique donc une politique de sécurité adéquate, selon BECI.

Les mesures visant une diminution du trafic de voitures de 20%, telles que l’extension du métro, le RER (réseau express régional) et la rationalisation de la politique de stationnement et de transport de marchandises, sont accueillies positivement par BECI. Ces mesures ne peuvent cependant avoir d’impact positif sur la viabilité économique et sociale de la région, qu’à condition qu’elles soient effectuées simultanément.

Un Plan IRIS II ambitieux requiert un plan d’investissements tout aussi ambitieux. BECI insiste que la Région doit pouvoir se doter des budgets nécessaires pour la réalisation intégrale du plan, sans quoi le volet financier risque de causer une aggravation des problèmes de circulation , du fait que des mesures restrictives à la circulation (adaptation de l’infrastructure routière et politique de parkings) seront en vigueur longtemps avant l’extension et la modernisation de transports publics. Le plan doit aussi servir à renforcer le dynamisme économique et l’attractivité de la Région.

BECI et le Secrétaire d’Etat, Bruno De Lille, envisagent de collaborer au projet d’une plate-forme logistique urbaine dans le cadre de Brussels Metropolitan.

 

-------

A propos de BECI

BECI (Brussels Enterprises Commerce & Industry) est l’alliance entre la Chambre de Commerce et l’Union des Entreprises de Bruxelles. BECI représente 2/3 de l’emploi bruxellois et compte plus de 35.000 entreprises membres. BECI défend les intérêts individuels et collectifs des entreprises bruxelloises et leur offre une vaste gamme de services.

Brussels Enterprises Commerce and Industry

Plus d'infos :

Roel Veyt
Media coordinator
02 563 68 53 – 0475 43 91 28 – rv@beci.be