Communiqué de presse - Bruxelles, le 4 août 2015

Bianca Debaets s'engage pour plus de mixité dans les métiers

BECI s'attaque aux stéréotypes liés à la recherche de travail chez les jeunes

  • Bianca Debaets, la Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale chargée de l'Égalité des Chances, soutient un projet élaboré par BECI
  • Le projet est axé sur les métiers en pénurie, les métiers atypiques et leurs formations respectives
  • Le public cible comprend les jeunes bruxellois âgés de 17 à 25 ans qui sont à la recherche d'une formation appropriée ou d'un emploi
  • Système de « mentors » et site Web avec des témoignages d'experts

Bianca Debaets, la Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale chargée de l'Égalité des Chances, et l'organisation patronale BECI lancent ensemble le projet « Mon job, c’est mon choix ! ». Le projet a pour objectif de casser les stéréotypes concernant le choix des métiers réservés aux hommes et aux femmes, en particulier pour les métiers en pénurie.

Avec le soutien de Bianca Debaets, la Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale chargée de l'Égalité des Chances, l'organisation patronale BECI lance le projet « Mon job, c’est mon choix ! ». En tant que partenaire social pour le travail et l'économie, BECI est concerné par le bien-être social et par l'égalité entre les hommes et les femmes... Le projet s'inscrit dans la politique d'Égalité des Chances de la Région de Bruxelles-Capitale, et vise à casser les stéréotypes concernant le choix des métiers réservés aux garçons et aux filles. Ceci s'applique en particulier aux métiers en pénurie : couturie(è)r(e), infirmie(è)r(e), informaticien(ne), ingénieur(e), cordonnie(è)r(e), mécanicien(nne) ... BECI veut élargir les perspectives d'emploi pour les filles et les garçons, et leur permettre de choisir un métier atypique.

« Depuis des années, nous voyons à Bruxelles que la recherche de travail chez les jeunes se passe de manière stéréotypée. Les filles optent pour la vente, alors que les garçons optent pour l'ingénierie. Avec la politique d'Égalité des Chances, je tiens à garantir à chacun la chance d'exercer l'emploi qu'il ou elle souhaite exercer, et pour lequel il existe un avenir.

Il y a des femmes qui veulent être plombier ou informaticienne, mais qui n'osent pas se lancer car notre société est stéréotypée et réserve ces professions aux hommes. L'inverse est également vrai : les garçons doivent pouvoir opter librement pour devenir infirmier. L'accès à une profession ne doit pas être déterminé par le sexe d'une personne. », déclare Bianca Debaets. « Je tiens à éveiller l'intérêt pour les métiers atypiques et les métiers en pénurie. BECI possède l'expertise et l'expérience requises pour concrétiser ces efforts. BECI dispose notamment d'une cellule diversité qui travaille sur la question de l'égalité des sexes. BECI souhaite rendre ces métiers plus accessibles et plus attrayants pour les femmes et les hommes. »

L'organisation patronale travaille sur les stéréotypes qui existent concernant l'accès des jeunes à certaines professions. Son réseau d'entrepreneurs revêt une importance essentielle en vue d'améliorer la situation existante.

Le projet « Mon job, c’est mon choix ! » débutera par une recherche des mentors et des écoles qui souhaitent participer au projet. Dans une deuxième phase, un mini site Internet sera lancé, en parallèle avec une campagne sur les réseaux sociaux. Ensuite, une journée d'études concernant l'orientation professionnelle sera organisée avec des enseignants et des professionnels, ainsi qu'une conférence de presse. Et enfin, BECI développera un système de mentorat et un site Web où les demandeurs d'emploi pourront consulter les témoignages d'hommes et de femmes qui exercent un métier atypique. Le projet débutera le 1er septembre 2015 et se terminera le 30 juin 2016.

Contact presse : Pierre Migisha – pmigisha@gov.brussels : 0475 720 412

Responsable du projet chez BECI : Pascale Capitaine – pc@beci.be – 0475 641 877

Photos : http://www.biancadebaets.be/fr/presse