Communiqué de presse - 28.03.2017

Eurostadium : la Belgique peut-elle encore réussir un grand projet ? 

Ce lundi 27 mars, on apprenait que la construction de l’Eurostadium se heurtait à un refus de permis. La décision se base sur le problème non résolu du sentier vicinal et les réponses insuffisantes aux remarques émises en matière de mobilité.

La construction devrait toutefois aller de pair avec des mesures concrètes qui répondent aux défis de la mobilité d’aujourd’hui. Le parking C est entouré d’une infrastructure routière qui sera réaménagée en fonction du stade et du parking de transit qui lui sera accolé. Les véhicules pourront accéder directement au parking depuis le Ring, sans traverser les quartiers environnants.

« Le fort potentiel d’absorption du parking souterrain permettra de réduire la congestion du trafic sur le site, par rapport à la situation qui prévaut aujourd’hui lors d’événements », observe Ischa Lambrechts, Conseiller Mobilité de BECI. « La RBC prévoit en outre l’aménagement du parking de transit ‘Esplanade’ le long de l’A12 Bruxelles-Anvers, à proximité de l’échangeur de Strombeek-Bever sur le Ring de Bruxelles. Ceci permettra une prise en charge du trafic supplémentaire, sans traverser les quartiers résidentiels avoisinants. La prolongation des lignes de tram 3 et 9 jusqu’au Heysel facilitera en outre les déplacements en transports en commun, avec un effet dissuasif sur les déplacements en voiture. Par ailleurs, 5.000 emplacements pour vélos sont prévus, ce qui encourage le recours aux modes de transport actifs. »

Ce dossier démontre une fois de plus la complexité de la réglementation belge en matière de projets de construction, ne fût-ce que par la multiplicité des procédures à suivre.  

« La diversité et le flou de la réglementation affectent non seulement la sécurité juridique, mais entravent aussi l’entreprenariat dans le secteur du bâtiment. L’absence d’une réglementation appropriée bloque les grands chantiers de construction en Belgique », assène le Président de BECI, Thierry Willemarck.

Le retrait éventuel de la Belgique par manque d’infrastructure adaptée constituerait un nouveau camouflet international, tout particulièrement pour la Région bruxelloise. L’Eurostadium contribuerait indubitablement au rayonnement international de Bruxelles – et pas seulement sur le terrain du football. Sa réalisation serait aussi, pour les entreprises internationales, l’indication que des projets de construction de cette envergure sont encore réalisables en Belgique.

Pour plus d'informations :

Ischa Lambrechts
Conseiller Mobilité BECI
+32 475 75 12 30
ila@beci.be
www.beci.be