Le futur plan régional de stationnement : anti socio-économique et anti-Bruxellois ?

Après plus de vingt ans de politique fragmentée par Commune, le Gouvernement bruxellois doit décider cette semaine d’un plan régional de stationnement. Cette volonté de cohérence et d’harmonisation au sein de la Région de Bruxelles-Capitale est saluée par le monde des entreprises, indique son porte-parole Olivier Willocx, administrateur-délégué de BECI. « Pour autant, le projet sur la table du Conseil des Ministres inquiète au plus haut point nos entreprises » ajoute leur représentant. En effet, ce plan organise davantage la congestion qu’il ne favorise la mobilité.

Difficile en effet d’envisager un tel projet sans que des alternatives valables à la voiture aient été mises en place. En périphérie, c’est la création de stationnements de délestage et l’opérationnalisation du RER notamment. A Bruxelles, c’est le renforcement des transports en commun, à commencer par le métro. Réduire le nombre de stationnements de 45.000 unités en voirie avec une hausse très importante des tarifs ne peut s’imaginer que dans ce cadre. Le plan actuel est inapplicable : « La STIB et la SNCB sont aujourd’hui saturées et déclarent d’ailleurs, en l’état actuel de leurs investissements, ne pouvoir améliorer la cohabitation des modes de déplacement publics et privés » assène Olivier Willocx.

Autre élément dont il n’a absolument pas été tenu compte : l’explosion démographique à Bruxelles. Le plan postule, par la réduction de 20% des places de stationnement, une stabilisation de la population alors même que les chiffres de 2011 démontrent déjà une croissance supérieure à celle prévue par le bureau du Plan. Au rythme actuel, Bruxelles comptera 1.250.000 habitants en 2020. « Tous les secteurs se sont associés à notre analyse que nous avons partagé vendredi avec la conférence des Bourgmestres » pour réclamer aujourd’hui une rencontre avec le Ministre-Président avant toute décision.


Olivier Willocx

Administrateur délégué

Avenue Louise 500

1050 Bruxelles

T.: +32 2 643.78.14 F.: +32 2 640.93.28

ow@beci.be

www.beci.be


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

BECI (Brussels Enterprises Commerce & Industry) est issu du partenariat entre la Chambre de Commerce et l’Union des Entreprises de Bruxelles. BECI représente les deux tiers de l'emploi à Bruxelles et compte plus de 35.000 entreprises membres. BECI défend les intérêts individuels et collectifs des entreprises bruxelloises et leur propose un éventail étoffé de services.



Les Fédérations et Organisations suivantes approuvent et cosignent ce communiqué de presse :

AGORIA (Fédération multisectorielle de l’industrie technologique) – Agoria

ATTA (Attractions Tourisme) – Attractions Tourisme Toeristische Attracties

BHA (Brussels Hotels Association) – BHA

COMEOS (Commerces et Services) –  Comeos

CONFEDERATION DE LA CONSTRUCTION – Confédération Construction

CPB-BHG (Communauté Portuaire Bruxelloise) –  CPB-BHG

FEBE (Fédération de l’Industrie du Béton) –  FEBE

FEBELFIN (Fédération belge du secteur financier) – Febelfin

FEBETRA (Fédération Royale Belge des transporteurs et des prestataires de services logistiques) – Febetra

FEBIAC (Fédération belge de l’Industrie de l’Automobile et du Cycle) –  Febiac

FEDERGON (Fédération des Partenaires de l’Emploi) –  Federgon

FEVIA (Fédération de l’Industrie Alimentaire) –  Fevia

FIV (Fédération de l’Industrie du Verre) – Belgian Glass

TOURING (Organisation de Mobilité) –  Touring

UPSI (Union Professionnelle du Secteur Immobilier) –  UPSI-BVS