Réaction de BECI à l’UNIZO, dans De Tijd du 17 juin : là où l’UNIZO s'y oppose, BECI est favorable aux projets Neo et Docks Bruxsel !

De Tijd publie aujourd'hui un article dans lequel le directeur général de l’UNIZO déclare, à son tour, partir en guerre contre les projets Neo et Dockx Bruxsel.

Karel Van Eetvelt s'exprime en ces termes parce ce que Bart Verhaege d’Uplace lui a reproché de ‘danser sur la tombe des entrepreneurs’ lorsque l’UNIZO s'est réjouie du refus du permis environnemental demandé par le futur centre commercial à Machelen.

L'attitude de l’UNIZO est contraire aux intérêts de Bruxelles

BECI ne cache pas son indignation face aux déclarations de la fédération d'employeurs flamande qui aime à se profiler comme ‘la fédération d'entrepreneurs la plus représentative de Flandre et de Bruxelles’, mais qui va un peu vite en besogne lorsqu'elle estime que les commerçants et les entrepreneurs ont les mêmes intérêts à défendre en Flandre et à Bruxelles. La réaction de l’UNIZO est contraire aux intérêts de la capitale. N'y a-t-il pas, à Bruxelles, déjà suffisamment d'organisations qui freinent ou bloquent inutilement les projets des entrepreneurs et des investisseurs ? Entreprenons ! (C'était d'ailleurs le leitmotiv d’une campagne de toutes les organisations d'employeurs, y compris l’UNIZO).

Les entrepreneurs et les commerçants de Bruxelles sont favorables aux projets Neo et Docks parce qu'ils cadrent dans une politique de rénovation urbaine, de dynamisation économique et d'attractivité touristique. BECI soutient pleinement les deux projets. Ils sont en outre créateurs d'emplois pour une tranche importante de Bruxellois qui aujourd'hui, cherchent vainement de travail au sein de la Région. La complémentarité avec les centres commerciaux des zones urbaines situées à proximité a d'ailleurs été pleinement démontrée.

L’UNIZO a tout à fait le droit de s'opposer à un projet que des commerçants locaux perçoivent comme une menace pour leur propre avenir. Ce qui est moins acceptable, c'est de s'y opposer en s'en prenant également aux projets bruxellois. Ce faisant, l’UNIZO ne tient pas compte des besoins sociaux et économiques de Bruxelles.

Plus d’infos:

Jan De Brabanter

+32 499 588 845

 

BECI (Brussels Enterprises Commerce & Industry) est issue du partenariat entre la Chambre de Commerce et l’Union des Entreprises de Bruxelles. BECI représente les deux tiers de l'emploi à Bruxelles et compte plus de 35.000 entreprises membres. BECI défend les intérêts individuels et collectifs des entreprises bruxelloises et leur propose un éventail étoffé de services.