Communiqué de presse - le 09.12.2016

Audi Brussels se voit décerner le prix de l’environnement « Trends Business Tour 2016 »

  • L’usine Audi à Bruxelles devance plus de 50 concurrents
  • Le directeur de l’usine Patrick Danau: « Ce prix est une belle récompense pour la marque Audi. Nous en sommes particulièrement fiers »
  • Le président du jury Guy Van den Noortgate: « La préoccupation environnementale est profondément ancrée dans le travail quotidien d’Audi Brussels »

Bruxelles, le 8 décembre 2016 – Audi Brussels a remporté le prix « Trends Business Tour 2016 ». La marque aux quatre anneaux a devancé une forte concurrence, dont le géant énergétique « EDF », la coopérative citoyenne d'investissement « Energiris » ou encore le producteur de boissons biologiques „Simone a soif“. Selon le jury, c’est la stratégie globale de développement durable d’Audi Brussels qui a fait la différence pour l’attribution du prix.

C’est à Bruxelles que ce prix a été remis à Patrick Danau, Directeur Général Technique et Logistique ainsi que porte-parole du comité de direction d’AUDI BRUSSELS S.A./N.V.: « Nous sommes fiers et heureux que le ‘Trends Business Tour Award 2016’ nous a été décerné. Le mérité en revient à l’ensemble de l’équipe d’Audi Brussels! »

Audi Brussels mène une politique volontariste en matière d’innovation et de développement durable. D’après le président du jury et rédacteur du magazine « Trends-Tendances » Guy Van den Noortgate, le constructeur automobile de Forest, réussit avec brio à allier succès économique de l’entreprise et protection de l’environnement: « Le jury a surtout été séduit par la politique de développement durable qui est un fil conducteur chez Audi. Il n’est pas toujours évident que de grandes entreprises investissent dans le développement durable. Elles sont parfois comme des paquebots qui, par moments, ont du mal à corriger leur trajectoire, mais pourtant Audi parvient à le faire. Audi Brussels intègre le développement durable dans toutes les facettes de ses activés opérationnelles.”

Audi veille à la protection de l’environnement, à une efficacité maximale et au ménagement de ressources naturelles. Ainsi, Audi exploite des panneaux photovoltaïques sur une superficie de quelque 37.000 m². Il s’agit de la plus grande installation de ce genre dans la Région Bruxelles- Capitale. En plus, le nouvel atelier de peinture pour le prétraitement des carrosseries a été doté d’une pompe à chaleur. L’énergie récupérée est réinjectée dans le circuit de production et permet ainsi de réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2. Par cet engagement pour l’environnement, Audi répond aux attentes de ses clients et aux changements de la société à l’échelle mondiale.

A partir de 2018, le premier véhicule totalement électrique de l’histoire d’Audi sortira du site de montage d’Audi Brussels. A l’heure actuelle, l’usine se prépare à la production du tout nouvel SUV électrique. Le Directeur Général de l’usine, Patrick Danau, souligne que toutes les innovations de l’usine répondent aux normes environnementales les plus strictes : « Ceci reflète notre vision de la production automobile; des voitures intelligentes et respectueuses de l’environnement sortant d’usines qui s’inscrivent dans cette même logique. Tous les standards de production poursuivent cet objectif. »

Audi Brussels veut améliorer de l’ordre de 25% ses performances en matière environnementale d’ici 2018 par rapport à l’année de référence 2011, dont la consommation d’énergie, la consommation d’eau, l’emploi de solvants, la quantité de déchets et les émissions de CO2. Aujourd’hui, l’usine s’approvisionne déjà en courant vert et est ainsi neutre en CO2. Tout comme les autres sites du groupe Audi à travers le monde, l’usine bruxelloise est précurseur par rapport à la protection de l’environnement et applique un système de gestion de l’environnement certifié. Récemment, Audi Brussels s’est vu de nouveau attribuer le Certificat Européen EMAS. Le règlement EMAS (« Eco Management and Audit Scheme »), ou SMEA en français (« Système de Management Environnemental et d'Audit »), ou encore éco-audit est un règlement européen créé en 1993 par l'Union européenne pour favoriser des démarches volontaires d'écomanagement utilisant un système de management de l'environnement.

Au total, plus de 50 entreprises ont introduit leur candidature pour le « Trends Business Tour Award 2016 ». Le prix de l’environnement est attribué depuis trois ans par le magazine Trends- Tendances, le bureau de consultance BDO et la banque ING. Un jury composé de sept experts, qui représentent les trois organisateurs de l’événement, récompense une fois par an des entreprises qui excellent en innovation et de développement durable. Des entreprises créatives, entreprenantes, dynamiques, respectueuses de l’environnement, attentives à l’homme et à la société. En résumé, les petites ou grandes entreprises de référence. Le jury évalue également le dialogue entre les candidats et les membres de leur personnel ainsi que la responsabilité sociétale de l’entreprise.