Communiqué de presse - 17.01.2018

Comeos tend la main aux syndicats : « Ensemble, modernisons le marché du travail ! »

Ce matin, les organisations syndicales ont mené une action au siège de Comeos, la fédération belge du commerce et des services. Et ce, afin de protester contre l’introduction de flexi-jobs. « Comeos insiste sur le besoin de flexibilité, » réagit Dominique Michel, CEO de Comeos. « Nous avons eu une discussion constructive à ce sujet avec les organisations syndicales ce matin ».

Le commerce est le plus gros employeur de Belgique. « Ensemble, nous occupons 400.000 personnes. Les conditions de travail de nos travailleurs sont bonnes, » affirme Dominique Michel, CEO de Comeos.

Une plus grande flexibilité est indispensable

« Au sein de notre secteur, nous avons absolument besoin de plus de flexibilité. Ainsi, il est clair pour tout le monde désormais qu’un magasin a besoin de moins de personnel le mardi matin que le samedi matin.

Par ailleurs, les attentes du client actuel sont totalement différentes de celles du client d’il y a vingt ans. Nous devons donc nous adapter et si vous voulons garantir le maintien des emplois avec les syndicats, nous devons faire en sorte de pouvoir répondre aux besoins des clients.

Nous pouvons y parvenir de différentes manières. Nous tendons la main aux syndicats afin de mener ensemble une réflexion constructive à ce sujet. »