Communiqué de presse - 24.07.2017

La loi définitive sur le travail intérimaire a 30 ans !

Aujourd’hui, cela fait tout juste trente ans que la loi définitive sur le travail intérimaire a été votée, comme le rappelle Federgon, la fédération des prestataires de services RH, qui représente entre autres le secteur du travail intérimaire. Cette loi régit notamment les relations juridiques, les motifs et la durée des missions d’intérim. En vertu de la protection offerte par la loi, les travailleurs intérimaires bénéficient du même statut social et des mêmes avantages sociaux que les autres travailleurs en ce qui concerne le pécule de vacances, la pension ou le droit aux allocations familiales. Ce statut est donc comparable avec celui de n’importe quel autre travailleur, avec la différence que le contrat de travail intérimaire est conclu pour une durée déterminée.

Au cours de ces trente années, le secteur a connu une très grande évolution. En 1987, on dénombrait 107.707 intérimaires au travail (= 19.889 ETP). Trente ans plus tard, ce sont 652.338 intérimaires (109.399 ETP) qui trouvent le chemin du marché du travail par le biais de l’intérim. Le travail intérimaire est le principal canal de recrutement, et il constitue pour de nombreux intérimaires un tremplin vers un emploi plus durable. Pour les groupes à risque aussi, le travail intérimaire est une passerelle qui permet d’accéder plus facilement au marché du travail, et le système de l’intérim ouvre des portes qui sinon restent souvent fermées.

"En trente ans, le travail intérimaire est devenu un adulte responsable", constate Herwig Muyldermans, Directeur général de Federgon. "Le travail intérimaire est un instrument du marché du travail à part entière. En tant que partenaires des pouvoirs publics, des entreprises et des demandeurs d’emploi, les entreprises d’intérim apportent une contribution réelle au marché du travail. A l’heure où la flexibilité prend de plus en plus d’importance, le travail intérimaire reste pour les entreprises une forme de flexibilité légalement régulée. Les bases de cette régulation ont été posées voici trente ans".

"Aujourd’hui, nous tenons à profiter de l’occasion pour remercier tout particulièrement les consultants et consultantes en intérim qui s’impliquent au quotidien dans leur travail, ainsi que les centaines de milliers d’intérimaires qui font confiance au système de l’intérim pour construire et développer leur carrière ou lui donner une orientation nouvelle", conclut Herwig Muyldermans.