Communiqué de presse - 01.09.2017

La Ville de Bruxelles lance les Free Shopping Bus, avec le soutien dynamique de la banque ING

Les navettes gratuites qui permettent de découvrir autrement les quartiers commerçants

A partir d’aujourd’hui, vendredi premier septembre, trois navettes électriques relieront gratuitement plusieurs quartiers du centre-ville, tous les vendredis, samedis et premiers dimanches du mois. Cette initiative de l’échevine des Affaires économiques Marion Lemesre, en partenariat avec ING Belgique, a pour objectif d’inciter un maximum de personnes à (re)découvrir la diversité des pôles commerciaux bruxellois.

Bruxelles, le 1 septembre 2017. A partir d’aujourd’hui les Free Shopping Bus entreront en service : trois navettes 100 % électriques connecteront le haut et le bas de la Ville. « Cette initiative s’inscrit dans une volonté de promouvoir les quartiers commerçants de Bruxelles », explique Marion Lemesre : « Le bus traversera, en surface, des quartiers aux identités et ambiances très variées. Les passagers pourront descendre et monter au gré de leurs découvertes et envies shopping. »

Les véhicules, d’une capacité de 22 personnes, circuleront les vendredis et samedis, de 11h à 18h, ainsi que les premiers dimanches de chaque mois, de 12h à 18h. Le parcours dispose de sept arrêts temporaires qui seront desservis toutes les 15 minutes en moyenne : Dansaert, Saint-Jacques, Rue Neuve, Grand-Place, Place Royale, Louise, Sablon. Chaque arrêt, qui sera amené à évoluer, sera repérable grâce à un marquage au sol « Free Shopping Bus » et à un poteau surmonté d’un sac à main.

L’idée de ce projet est née lors du lancement des soldes d’été 2016. A l’initiative de l’échevine des Affaires économiques, la Ville de Bruxelles avait mis en place des minibus pour inciter les habitants et visiteurs à se déplacer
entre le haut et le bas de la Ville. « Devant l’afflux des passagers, j’ai voulu pérenniser l’expérience et intégrer d’autres quartiers dans le parcours. Les trajets seront cette fois-ci assurés par des véhicules électriques. Autrement dit, les Free Shopping Bus ne génèreront, à l’utilisation, ni gaz à effet de serre ni pollution sonore, ce qui est idéal pour maintenir la qualité de vie à Bruxelles », précise l’édile libérale.

Cet ambitieux projet des Free Shopping Bus a vu le jour grâce au soutien de la banque ING, qui a répondu conjointement avec le prestataire de service Open Tours, au marché public de service. « Ce partenariat renforce le rôle qu’ING Belgique joue auprès de la société en matière de soutien économique durable et particulièrement à Bruxelles. Nous démontrons que nous sommes un acteur responsable qui soutient le développement économique des commerçants, qui facilite la vie des particuliers ainsi que la réalisation des projets d’institutions tels que ceux de la ville de Bruxelles. En plus, ce projet est parfaitement en ligne avec notre support tant financier qu’au niveau visibilité à l’asbl Sprout to be Brussels qui aide à restaurer l’image de Bruxelles », explique Philippe Wallez, managing director d’ING Belgique.

Les navettes électriques, accessibles aux personnes à mobilité réduites (PMR), seront conduites par les chauffeurs de la société Open Tours, habitués aux excursions à travers Bruxelles avec leurs célèbres bus touristiques à deux étages Hop on Hop off. En plus, et pour répondre aux besoins des consommateurs dans un monde de plus en plus digitalisé, dans chaque bus le wifi sera mis à disposition de tous les utilisateurs.

Lors des trajets, les passagers seront invités à télécharger l’application mobile gratuite Divercities1. Ce guide culturel alternatif, développé par la société 1DLAB, permet de découvrir les quartiers traversés grâce à des informations sous forme de capsules vidéos, des recommandations d’activités et de lieux à visiter, des suggestions de playlist musicales.

Les utilisateurs des Free Shopping Bus auront ainsi un avant-goût du projet qui sera mis en place en 2018. « Au printemps 2018, la Région, grâce à 7 nouveaux city bus électriques de la STIB, va créer une nouvelle ligne de bus reliant le haut au bas de la ville. Après les attaques que Bruxelles a subies et en attendant le début des travaux du piétonnier, il est indispensable de promouvoir le centre de la ville. C’est pour cela que j’ai autorisé, exceptionnellement et pour 9 mois, le lancement de ces navettes électriques. Cette initiative prépare en effet les voyageurs à l’arrivée d’une ligne de la STIB. A l’issue de cette période, de nouvelles concertations auront lieu avec la Ville, de manière à faire éventuellement évoluer le projet », déclare Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics.