Communiqué de presse - 20.06.2017

Un logiciel œuvre à l’établissement de l’égalité des salaires hommes-femmes dans les entreprises

Baptisé Reward Advisory Tool, il va dans le sens du projet de loi islandais novateur devant aboutir en 2020

Bruxelles, le 20 juin 2017 – YoumanCapital, la société bruxelloise d’édition de logiciels de gestion des ressources humaines, vient de fêter le lancement réussi de son application Reward Advisory Tool. Cette application SaaS permet d’objectiver les augmentations salariales des collaborateurs des entreprises, qu’elles soient de petites ou de grandes tailles. Et cela en respectant leurs contraintes budgétaires. Elle fonctionne à partir d’un algorithme qui a été développé avec le monde universitaire de manière à n’utiliser que des critères objectifs, documentés et anonymes.

« La loi, qui pourrait être d’application en Islande en 2020, obligera les entreprises des secteurs public et privé à appliquer un traitement salarial égalitaire entre les hommes et les femmes fournissant un travail de même valeur. Et c’est une très bonne chose », souligne Reggy-Charles Degen, Managing Partner chez YoumanCapital, « sans compter que les sociétés employant au moins 25 personnes devront obtenir une certification attestant qu’une telle politique égalitaire est bel et bien opérationnelle chez elles. »

« Le logiciel de YoumanCapital, qui va dans le sens du projet de loi islandais, répond aux attentes des organisations soucieuses de mettre en place une politique salariale équitable. Cela passe par des critères objectifs et une nécessaire transparence pouvant être audités par des contrôleurs internes ou externes. C’est donc un outil à considérer pour assurer une égalité de traitement entre les femmes et les hommes, même s’il ne peut prendre en compte les idées préconçues que nous pouvons tous avoir quand il est question du genre des personnes (le biais de genre) », commente Isabella Lenarduzzi, la fondatrice de JUMP.

Pour remplir sa mission, ce logiciel est en mesure de déterminer les augmentations de salaire sur la base de la valeur de marché des rôles (soit les fonctions) des collaborateurs, de leur package salarial à un moment déterminé et de leur évaluation combinant trois dimensions : la performance (prise en compte du passé), la compétence (prise en compte du présent), et le talent (prise en compte du futur) ; le talent étant synonyme de potentiel.

Les valeurs de marché des rôles sont déterminées à partir de données anonymes, collectées par des sociétés spécialisées ayant pignon sur rue. Et les clients de YoumanCapital y accèdent via l’application Reward Advisory Tool. Ces données sont propres à des profils spécifiques des rôles (comptable, directeur, informaticien, etc.) et à des attentes professionnelles qui leur sont communes (capacité à résoudre des problèmes, aptitude à gérer des projets, types de tâches…).

Les augmentations salariales successives sont gérées par l’application Reward Advisory Tool, mais seulement dans le cadre d’une politique salariale d’entreprise dépassant les cas individuels.

Ainsi, l’application calcule les augmentations à appliquer pour l’ensemble des collaborateurs d’une organisation en fonction de leur salaire du moment, de leur profil spécifique de rôle, des attentes professionnelles qu’ils ont rencontrées et des niveaux de performance, de compétence et de talent (soit le potentiel) qu’ils ont atteints. Et tout cela dans le respect du cadre légal s’imposant aux entreprises dans les pays où elles opèrent.

Pour ce faire, YoumanCapital a défini et intégré dans l’algorithme de l’application un ensemble de critères qualifiant précisément ces différents éléments et niveaux. Et les entreprises disposant du Reward Advisory Tool sont en capacité de gérer dans le temps leur masse salariale et de la répartir d’une façon équitable en se fondant sur des données purement anonymes et objectives.

À ce jour, le logiciel de YoumanCapital gère les augmentations de salariés en Belgique, mais également dans 6 autres pays d’Europe. Son déploiement est prévu sur les autres continents dans le courant de l’année 2017.