Communiqué de presse - 27.04.2017

Realco dans une forme enzymatique !

Realco clôture à nouveau une bonne année et attaque 2017 plus déterminée que jamais par son déménagement dans ses nouveaux bureaux passifs, s’inscrivant ainsi dans la logique de leur engagement environnemental. « Ce bâtiment ne reflète pas seulement notre évolution et notre envie de construire l’avenir, mais représente l’aboutissement de 25 années de dur labeur et d’efforts récompensés », souligne Gordon Blackman, CEO de Realco. « Nous avons sciemment construit ces bureaux avec 30% d’espace libre, afin de nous donner les moyens de nos ambitions et de notre future croissance !», ajoute-t-il.

Realco doit ce progrès entre autres à la demande grandissante de ses solutions à base d’enzymes contre les biofilms bactériens et au lancement de produits innovants. Ses ventes dans l’agroalimentaire et les cuisines professionnelles affichent d’ailleurs une croissance très importante.

A ce succès, s’ajoute le lancement de la toute nouvelle gamme de produits pour particuliers, « eezym», assurant l’hygiène et la détox de la maison. Une occasion pour ce leader belge de consolider sa stratégie marketing et d’ainsi augmenter la pénétration de ses produits dans la grande distribution.

Quant à sa filiale « OneLife », elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisque son métier est de décontaminer les endroits les plus critiques de l’hôpital, tel que les salles d’opérations.

« Cette entreprise est à montrer comme exemple de ce que l’innovation et la collaboration avec le secteur académique peuvent produire de mieux ! » souligne Jean-Claude Marcourt, Vice-président du Gouvernement wallon et Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Innovation.

Une collaboration qui sera d’ailleurs mise en avant notamment lors de la deuxième édition du « International Biofilm Summit » que Realco organise en octobre à Lisbonne pour des centaines d’experts et industriels venus du monde entier. On y insistera sur l’importance de la lutte contre les biofilms qui sont la source non seulement de crises sanitaires mais également de problèmes récurrents de qualité dans l’industrie alimentaire et les cuisines professionnelles.

« Je me félicite de voir une société belge rayonner ainsi à l’étranger, engager et investir dans son avenir en Belgique et miser sur l’avenir tout court », déclare Willy Borsus, Ministre des Indépendants et des PME.