Communiqué de Presse - Comeos - 30.7.2015

Les supermarchés belges sont les partenaires des agriculteurs


Depuis hier soir, les agriculteurs mènent des actions contre les prix bas du lait et de la viande de porc. Comeos, la fédération du commerce et des services, comprend leur situation difficile, mais souligne que les supermarchés belges n’exercent aucune influence sur ces prix. Elle demande aux agriculteurs de lever les barrages et de rechercher des solutions ensemble.


« Les secteurs belges du lait et de la viande de porc sont confrontés à de graves problèmes. Nous en avons parfaitement conscience, mais ce n’est pas nous qui fixons le prix : ce prix est déterminé aux niveaux européen et mondial », souligne Dominique Michel, CEO de Comeos. « La viande de porc produite en Belgique est exportée à plus de 60% et le lait à plus de 50%. Les supermarchés belges ne vendent que 10% de la viande de porc belge et seulement 15% du lait belge en tant que lait de consommation. Notre impact sur la fixation des prix est donc nul. »

La surproduction et l’embargo russe font plonger les prix

Il y a surproduction dans l’agriculture tant en Belgique que dans le monde. « En 2009, il y avait déjà une surproduction dans le secteur du lait. Aujourd’hui, nous produisons en Belgique encore 12% de lait de plus qu’à l’époque », constate Michel. « Vient s’y ajouter l’embargo russe qui s’applique aussi au lait et à la viande de porc, de sorte que la demande a encore baissé davantage. »

Lever les barrages et rechercher des solutions ensemble

« Nous sommes conscients de la situation difficile que ceci engendre pour les agriculteurs et comprenons leur frustration. Mais les barrages ne nous rapprocheront pas d’une solution, mais bien s’assoir tous autour de la table. Cela fait déjà plusieurs semaines que nous nous concertons avec l’Agrofront et l’industrie alimentaire. Nous recherchons ensemble des solutions pour accroître notre impact sur les prix de la viande de porc et du lait et modérer ainsi la volatilité des prix. Pour la viande bovine belge, nous avons déjà lancé des projets concrets dans le passé, mais nous vendons 95% de cette viande dans les supermarchés belges. Notre impact sur le secteur bovin est donc beaucoup plus important dans ce cas », précise Michel.

« Nous devons rechercher ensemble avec l’agriculture et l’industrie alimentaire, en tant que partenaires de la chaîne alimentaire, des solutions pour un avenir durable pour l’agriculture. Cependant, notre marge de manœuvre au niveau belge est limitée : nous devons donc d’urgence arriver à une solution au niveau européen », conclut Michel.

Contact

Marieke Huion
Junior Advisor Communication Comeos
Tel: 02 788 05 66
Gsm : 0492 729 370
press@comeos.be
www.comeos.be


Comeos. For commerce and services.
Comeos est le porte-parole du commerce et des services en Belgique. Nos membres sont actifs au sein de dix-huit secteurs et vendent leurs produits et services aux entreprises ou directement aux consommateurs. Ensemble, nos secteurs représentent 11,2 pour cent du PIB et occupent quelque 400 000 personnes, ce qui fait du commerce le plus grand employeur du secteur privé. Comeos fournit des services sur mesure à ses membres et souhaite, en tant que plateforme de réseautage, soutenir la dynamique du commerce.