Soldes, pré-soldes : où en est-on ?

Les règles du jeu

En Belgique, pour la plus grande joie des consommateurs, les périodes de soldes refleurissent deux fois par an.  La loi permet alors aux commerces de vendre à prix fortement réduits les articles qu’ils souhaitent écouler afin de pouvoir renouveler leurs collections.
Rappelons les règles qui encadrent ces périodes, les deux périodes de soldes sont fixées par la loi :

  • du 3 janvier au 31 janvier pour les soldes d’hiver
  • et du 1er juillet au 31 juillet pour les soldes d’été
  • lorsque le 3 janvier ou le 1er juillet tombe un dimanche, la période des soldes commence un jour plus tôt.

Cette année, le 1er juillet tombe un mardi.  Pas question donc de commencer les soldes un jour plus tôt.
Ces dates sont importantes, car l’objectif de la loi est de garantir que tous les commerces démarrent les soldes ensemble, aux dates prévues.  On veut ainsi éviter une forme de concurrence déloyale de ceux qui pourraient être tentés de commencer les rabais avant la date de début des soldes.

Les pré-soldes

Pour les secteurs de l’habillement, de la maroquinerie et des chaussures, il est en outre prévu une période d’attente, dite de « pré-soldes », durant laquelle il est interdit d'annoncer des réductions de prix.

Les offres conjointes (« le deuxième article à moitié prix ») restent cependant autorisées. La période de pré-soldes est fixée ainsi du 6 juin au 30 juin inclus.  Il est alors interdit d'annoncer des réductions de prix ou de distribuer des bons de valeurs, sous peine de sanctions (amende correctionnelle de minimum 1.500 euros et maximum 60.000 euros) !

Le regard critique

A l’heure où les ventes via internet connaissent une croissance à deux chiffres, cette période d’attente est contestée par certains.

Mais la grande majorité des commerçants concernés la plébiscitent et continuent à y voir un rempart nécessaire contre une dérégulation du marché qui permettrait aux grands acteurs internationaux d’asphyxier les petits et moyens commerces. C’est la position que défendent BECI et IZEO comme représentants des commerçants et indépendants à Bruxelles. Sans doute ce système sera-t-il appelé à évoluer un jour.  Mais en attendant, la loi, fût-elle dure, est la loi.  Et nul n’est sensé l’ignorer !  Elle doit donc être respectée par tous.

Vous avez une opinion ou une vision sur la question ?  N’hésitez pas à la communiquer à BECI et IZEO par un simple e-mail à info@izeo.be.

Bonnes ventes avant les soldes, et bonnes soldes dès le 1er juillet !

 

Cet article vous est proposé par Miguel Van Keirsbilck, Secrétaire Général IZEO, 15/05/2014.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons directement votre texte, s'il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu'il nous est fourni en français et néerlandais.

Vous souhaitez partager votre expertise auprès de milliers d'entrepreneurs ?  Envoyez-nous votre proposition de contenu à newsletter@beci.be.