Facturation électronique - Se simplifier la vie et faire 4,15 milliards d’économie ?

En Belgique, environ un milliard de factures s’échangent chaque année. Selon une estimation de l’ASA, l’Agence pour la simplification administrative, si toutes étaient envoyées électroniquement, il y aurait une réduction potentielle de charges pour un total de plus de quatre milliards d’euros. D’autres avantages apparaissent en matière d’efficience : uniformité de l’archivage et accessibilité accrue, suivi des comptes ouverts et gestion des différends…

D’ici 2020, la facturation électronique doit devenir le principal moyen de facturation en Europe. A cet égard, la Belgique entend déjà atteindre un taux de 25 % de traitement électronique d’ici la fin de la législature et réduire ainsi de près de 30 % les charges administratives. Pour autant, le défi n’est pas mince. Il réclame de respecter les normes comptables, adapter les différents logiciels que l’on trouve sur le marché, mais aussi changer les comportements, de l’indépendant à la grande entreprise en passant par les pouvoirs publics.

Pour faciliter la transition, tout en garantissant le succès de l’opération, l’ensemble des acteurs ont signé un protocole lors de l’édition 2011 du Forum for the Future, temple de la comptabilité en Belgique. Celui-ci réunit tant les représentants patronaux, dont BECI, que les autorités publiques, les différents experts ainsi que les producteurs de logiciels comptables autour d’un standard de facturation électronique que tous approuvent et veilleront à mettre en application.

Pour mieux comprendre les enjeux, les principes et les modes de fonctionnement de la facture électronique, les opérateurs mènent actuellement un road-show à destination des utilisateurs. Celui-ci passera chez BECI le mardi 5 février de 14h à 16h30, à l’instigation de BECI et d’IZEO. Plusieurs points seront abordés : les nouvelles dispositions légales, la relation aux autorités publiques, notamment en ce qui concerne la TVA, le gain pour les entreprises, les difficultés rencontrées par les pionniers.

Vous voulez être tenu au courant des détails pratiques ? Contactez Stéphanie Van Stichel, svs@beci.be.