Sponsored Content -29.03.2018

 

L’e-commerce accessible à tous

e-commerce

Il ne faut pas forcément être une grande entreprise pour se lancer dans le digital.  D’autant qu’avec l’avènement de l’internet, le monde est devenu un village. Dès lors, même pour une PME, les perspectives d’affaires deviennent pratiquement illimitées. Encore faut-il se faire bien conseiller…

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises hésitent (encore) à se lancer dans l’e-commerce, craignant les difficultés liées à la gestion de projet ainsi que la complexité des bases de données associées, notamment en termes de stocks. Et celles qui franchissent le pas font en général appel à une société informatique spécialisée pour développer une solution sur mesure, généralement en open source (ce qui implique des compétences pointues, donc coûteuses), avec au final une solution figée qui exige de s’adresser au développeur pour toute modification/adaptation.

Or, depuis l’avènement du SaaS (Software-as-a-Service), un modèle d’exploitation commerciale où le logiciel est développé, géré et maintenu par un prestataire à distance, l’e-commerce devient facile et rapide à déployer, tandis que son coût, tant de mise en service que d’exploitation, se révèle particulièrement avantageux.

Désormais, des éditeurs SaaS tels que Wix ou WiziShop commercialisent des solutions d’e-commerce très professionnelles qui viennent concurrencer les grands acteurs du marché comme WordPress ou Magento avec des logiciels à la fois très flexibles, conviviaux et évolutifs. De plus, de telles solutions sont particulièrement adaptées aux plus petites organisations puisqu’elles ne nécessitent aucun développement ni installation spécifique.

Reste qu’il faut envisager un site d’e-commerce dans la stratégie de l’entreprise. En effet, la mise en place d’un site ne représente que la première étape d’un plan commercial global dont le client est le point central. D’où l’importance de se faire conseiller par un prestataire de services qui maîtrise la technologie et dispose d’une expérience suffisante pour aider le client dès les premières étapes de la réflexion. En effet, si la solution SaaS se révèle certes rapide à développer, à installer et à maintenir, il convient de prévoir l’intégration avec les modules internes de l’entreprise (gestion des stocks, inventaire, comptabilité, facturation, etc.). Par ailleurs, l’ergonomie et la convivialité du site d’e-commerce doivent faire l’objet d’une attention particulière, de même que l’intégration aux réseaux sociaux via le blog. Votre blog permettra de contrer les ad-blockers qui risquent de bloquer vos campagnes publicitaires (SEA ou display). En outre, il faudra évidemment veiller à disposer d’un site web mobile friendly (responsive design), sachant qu’un nombre croissant d’utilisateurs se connectent avec un appareil mobile.

Idéalement, l’agence de marketing digital aidera l’entreprise à maximiser le parcours de ses clients sur le web en 5 étapes, en partant de sa véritable problématique et de ses besoins : attirer le visiteur en activant de nouveaux canaux d’acquisition par le biais du SEA/SEO ; inciter le client à l’achat  (grâce notamment à l’ergonomie du site) ; fidéliser l’acheteur (en mettant en place des stratégies CRM – Customer Relationship Management – performantes) ; stimuler la conversation (via le blog, la gestion de communauté ou les médias sociaux) ; et transformer le client en un ambassadeur de la marque.

Enfin, sachez que ce n’est qu’une fois que votre site d’e-commerce sera lancé que le véritable travail commencera. Car dans un proche futur, le digital deviendra commodité. Autant s’y préparer dès maintenant…  

 Grégoire Wastelain

Grégoire Wastelain

Digital Consultant, Get More SPRL
gregoire@get-more.be; +32 2 613 18 60 ; www.get-more.be

Get More

Get More : 5 conseils pour bien démarrer