Les clés pour réussir la mise en place d’un nwow (new way/world of work)

Les clés sont multiples. Tout dépendra de l’approche et de la finalité poursuivies par le ou les acteurs. Nous vous proposons une grille de lecture. Arbitraires mais non dépourvues de fondements.Elle(s) est (sont)appelée(s) à évoluer car tout simplement notre société et le développement des nouvelles technologies l’exigent. Elle(s) concerne(nt) tant l’employeur que le travailleur.

I.Employeur

  1. Fixer les finalités et être convaincu que les finalités retenues contribueront à l’évolution de l’entreprise (ex : améliorer la productivité et/ou réduire les coûts fixes et/ou favoriser l’autonomie dans la gestion du temps et l’organisation du travail et/ou assurer un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle et/ou guider par des considérations environnementales et/ou marketing et/ou de rétention du personnel etc.) ;
  2. S’assurer que les activités de l’entreprise et/ou les postes et/ou les fonctions concernées se prêtent à cette organisation ;
  3. Accepter l’idée que cette nouvelle organisation de travail repose sur le respect et la confiance ;
  4. Audit et analyse des coûts liés aux moyens à mettre en œuvre pour atteindre les finalités fixées;
  5. Privilégier la concertation sociale pour la mise en œuvre au sein de l’entreprise de cette nouvelle organisation de travail;
  6. Définir les profils et/ou fonctions et/ou postes concernés en veillant à fixer des critères objectifs, à expliquer et justifier, le cas échéant, des différences de traitement entre les travailleurs;
  7. Informer le management et le middle managementdes finalités poursuivies par cette nouvelle organisation de travail et les former, le cas échéant, au travail à distance;
  8. Informer les travailleurs des finalités poursuivies par cette nouvelle organisation de travail et des conditions d’accès;
  9. Veiller à la réversibilité et à la maîtrise de l’organisation du travail en s’assurant que cela ne devienne pas un droit acquis en faveur du travailleur ;
  10. Penser organisation et non récompense. Collectif et non individu. Equipe et non isolement ;
  11. S’assurer que le travailleur offre les garanties tant professionnelles, privées que familiales pour exécuter son travail dans cette nouvelle organisation de travail ;
  12. Maîtriser tous les aspects juridiques tels que par exemple le formalisme lié à la mise en place de la nouvelle organisation de travail, la protection des données, le bien-être des travailleurs et le respect du temps de travail.

II.Travailleur

  1. Apprécier d’être seul;
  2. Etre à l’aise avec l’utilisation des nouvelles technologies ;
  3. Etre bien intégré dans l’environnement collectif de l’entreprise;
  4. Lutter contre toute forme d’isolement ;
  5. Etre autonome dans l’exécution de son travail et dans une organisation de travail où la confiance et le respect occupent une place centrale ;
  6. Etre flexible et conscient de la réversibilité de cette organisation de travail ;
  7. Dédier un espace de votre logement adapté à cette organisation de travail et offrant les garanties de sécurité nécessaires à l’exécution de votre travail;
  8. S’assurer de l’équilibre entre vie privée/familiale et vie professionnelle;
  9. S’assurer que votre espace et/ou environnement familial se prête à cette nouvelle organisation de travail ;
  10. Maintenir un contact permanent, ou à tout le moins régulier, avec ses collègues et/ou équipes ;
  11. Evaluer les coûts et s’assurer d’une assistance technique;
  12. Formaliser juridiquement votre nouvelle organisation de travail.

 

Cet article vous est proposé par Frédéric Robert, Partner chez FORIUS et Administrateur de la BelgianTeleworking Association, le 15.11.2013.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons directement votre texte, s'il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu'il nous est fourni en français et néerlandais.

Vous souhaitez partager votre expertise auprès de milliers d'entrepreneurs ? Envoyez-nous votre proposition de contenu à newsletter@beci.be.