01.2018

5 raisons pour lesquelles un entrepreneur doit choisir la médiation

La médiation est une forme particulière de négociation. Elle fait intervenir un tiers, le médiateur, qui n’a pas son mot à dire dans la solution qui sera négociée.

À bien y réfléchir, la médiation est une bizarrerie parce que les parties au conflit vont se faire aider par quelqu’un qui, au départ, ne connaît rien à leur différend, ne pourra pas proposer de solution et encore moins donner des conseils. À quoi peut donc bien servir un médiateur dans ce cas ?

Et pourtant, cela marche. 80 % des médiations débouchent sur un accord.

Pour quelles raisons un entrepreneur aurait-il un avantage à régler ses conflits commerciaux par voie de médiation ?

1. L’absence d’aléa

À la différence de la procédure judiciaire ou de l’arbitrage, la solution est négociée par les parties et est matérialisée par un accord transactionnel, bref un contrat. Par voie de conséquence, la décision ne sera jamais prise par un tiers. Le risque est donc nul. Ce qui sera décidé est ce qui aura été accepté par les parties.

2. La rapidité – le coût

Le médiateur est comme le maître d’hôtel : il s’assure que les convives passeront à table à l’heure. Une des fonctions du médiateur est d’organiser la négociation et de cadrer les discussions. Parce qu’il est neutre et indépendant, il le fait au profit de tout le monde. En matière commerciale, une médiation se déroule sur une courte période de temps. Cela a un impact évident sur le coût : à votre avis, quelle est la valeur ajoutée d’un procès qui dure 4 ans ?

3. Des solutions concrètes

C’est une chose de gagner son affaire devant le tribunal, c’est autre chose de mettre en œuvre le jugement. Il est clair que le perdant n’aura pas une envie folle d’exécuter la décision qui le condamne. En matière de médiation, les parties simulent l’exécution de l’accord avant de le signer pour s’assurer qu’elles sont bien d’accord sur tout et que c’est techniquement faisable.

4. Un rapport de forces équilibré

C’est la grande différence avec la négociation. Au début de la médiation, les parties sont sûres d’avoir chacune raison et se trouvent dans un rapport de forces qui les empêche d’avancer vers une solution acceptable. Autour de la table, le médiateur pose des questions, interroge les parties, celles-ci expliquent leurs raisons. C’est comme cela que les parties comprennent mieux ce qui a fait qu’elles sont en conflit. À partir de là, elles peuvent chercher ensemble une ou des solutions qui leur conviennent sans risque de perdre la face.

5. Un processus de négociation organisé par la loi

Les informations sont partagées dans un cadre strictement confidentiel garanti par les règles de la médiation. Le médiateur est un professionnel agréé par un organisme d’État (la Commission Fédérale de Médiation). Sa responsabilité professionnelle est couverte par une assurance et l’accord qui est conclu peut être homologué pour avoir la même force obligatoire qu’un jugement.

La médiation : à consommer sans modération !

Cet article est écrit par Gérard Kuyper, avocat et médiateur civil et commercial, administrateur de bMediation

Formation

bMediation organise des formations qui ont pour but d’approfondir les techniques et le savoir-faire nécessaire pour devenir conseil en médiation. A terme de celles-ci, vous avez la possibilité de demander votre agrément comme médiateur à la Commission Fédérale de Médiation.

Les prochains cycles organisés auront lieu à Bruxelles (FR) et à Hasselt (NL).