Médiation : une recette miracle pour éviter les soucis ou les résoudre vite, bien et sans trop de coûts !

La médiation est un processus volontaire et confidentiel de gestion des conflits par lequel les parties recourent à un médiateur indépendant qui les aidera à trouver une solution.

Dommage que tant d’entrepreneurs et indépendants ignorent la chose… remédions-y !
Résoudre un conflit en utilisant la voie judiciaire demande du temps et des délais …que les parties ne peuvent souvent pas se permettre.

Depuis quelques années notre système judiciaire a montré les limites de ses possibilités, ce qui a contribué naturellement au développement d’autres outils moins couteux, plus rapides et efficaces. Parmi ces nouveaux moyens de résolution voir même de prévention des conflits, le plus incontournable reste « la médiation ».

En quoi consiste la médiation?

Il s’agit d’un processus unique en son genre dans la mesure où les parties sont libres de choisir elles-mêmes de la solution à donner à leur désaccord.

Le médiateur a uniquement pour rôle de créer ou recréer un dialogue entre les parties ; il ne tranche rien ni n’impose rien, mais reste néanmoins le gardien de l’ordre public. La médiation est basée sur quatre piliers : l’autonomie, la liberté, l’information et enfin l’impartialité.

Deux grands types de médiation peuvent être cités : la médiation volontaire (sans l’intervention d’un juge) et la médiation judiciaire (ordonnée par un juge au cours d’une procédure).

De manière générale une médiation s’effectue toujours sur une base volontaire, y compris dans le cadre de la médiation judiciaire. Personne ne peut être contraint de participer à une médiation.

La médiation peut viser différentes matières : civil, commercial, social ou familial.
L’objectif final de la médiation est de parvenir à un accord pour clore le différend. L’accord de médiation, le plus souvent écrit, entérine ce qui a été convenu entre les parties.

La médiation peut être entamée à tout moment, indépendamment de toute autre procédure. Pour gérer le conflit de la façon la plus constructive, elle suit cependant un processus en 5 étapes :

un premier entretien d’information;
la récolte des informations ;
les négociations ;
l'accord écrit;
l'homologation.

Si l'une des parties ne respecte pas ses engagements, l'autre peut faire appel à un huissier. Mais avant d’engager des frais d’exécution forcée, il convient qu'elle invite la partie en défaut à exécuter volontairement ses obligations.

Des avantages évidents

La médiation a pour avantage d’être moins coûteuse, plus rapide et plus conviviale qu’une procédure judiciaire.

La médiation :

permet de réduire les coûts de gestion de conflits de manière drastique.
accélère le rythme de traitement de vos dossiers- litiges.
préserve une relation de travail constructive avec la partie avec laquelle le conflit apparaît.

neutralise les 80% d’état émotionnel d’un litige pour concentrer l’attention sur les faits et rend possible la résolution d’un différend à l’amiable.
valorise votre équipe qui participe à la gestion du conflit en lieu et place de la délégation directe à un juge.
renforce votre image auprès de vos partenaires : clients & fournisseurs.

Les experts estiment qu’une médiation est au minimum 10 fois plus rapide qu’une procédure judiciaire et au minimum 3 fois moins chère qu’une procédure judiciaire.
Et dans 75% des cas, le conflit est réglé après quelques heures de médiation !
Exemple : Une TPE est chargée de la conception et de la mise en place d’un logiciel de gestion de stocks pour une entreprise cliente. Cette dernière refuse de payer le travail final car des bugs auraient engrangés selon elle des dommages.

Le fournisseur reconnaît des légères défaillances mais ne croit pas aux prétendus dommages. Avec l’accord des deux parties, une médiation a été enclenchée. La démarche s’est déroulée en 5 étapes principales. Les parties ont tout d’abord rencontré ensemble le médiateur choisi par le CEd (Centre pour Entreprises en difficulté) et ont dressé avec lui la liste des points à traiter.

Une discussion approfondie sur les différents éléments s’est alors déroulée au Centre. Un inventaire des solutions a été établi. Celles-ci ont été évaluées quant à leurs avantages et inconvénients pour les parties compte tenu de la réalité.

Et finalement, sur base des solutions acceptées par tous, un accord a été rédigé au sein d’une convention de médiation. Les frais de la démarche ont été divisés de manière égale entre les parties.
Tout bon contrat devrait ainsi prévoir, parmi ses clauses, une possibilité à recourir à la médiation !

En savoir plus?

Participez gratuitement à la Table Ronde

Le Mardi 6 Mai en soirée, de 19h à20h30, (www.beci.be), participez gratuitement à la Table Ronde pratique qu’organise BECI et le CEd sur la médiation.. Vous y découvrirez un tas de bons conseils pour éviter (ou gérer) les soucis ! Que vous soyez starter, indépendant ou dirigeant d’entreprise, vous y êtes attendu!

Inscriptions :
bvdm@beci.be
– 02 643 78 33

Dans le cadre du projet:

: Go to Mediation