La transmission : un enjeu bruxellois

La transmission des entreprises, en particulier des PME, constitue l’un des enjeux majeurs de la prospérité économique européenne – et bruxelloise en particulier.

Parmi les États membres, près de 690.000 entreprises doivent être transmises chaque année. En Belgique, pays de PME par excellence, près de 300.000 entreprises devront changer de mains d’ici 2025. Mais faute de transmission bien préparée, beaucoup d’entre elles risquent de disparaître, avec toutes les conséquences que cela implique… 

La transmission/cession d’entreprises, on en parle depuis près de… 20 ans ! En effet, c’est en 1994 que la Commission européenne s’est penchée pour la première fois sur la question. Elle a produit une recommandation invitant les États membres à prendre une série de mesures visant à faciliter la transmission des PME afin d’assurer leur survie et le maintien des emplois attachés.

En 2005, à l’initiative du Ministre bruxellois de l’Emploi et de l’Economie, un plan global sur la transmission/cession d’entreprises avait été lancé. Dix ans après, force est de constater que ces projets n’ont pas permis d’améliorer autant que souhaité la situation. Et depuis plusieurs années, la problématique de la transmission/cession d’entreprises est encore accentuée par le vieillissement de la population.

Un manque de vision à long terme

En termes de préparation, près de 50 % des entrepreneurs qui envisagent la cession dans les deux ans n’ont encore entrepris aucune action.

La vision du chef d’entreprise sur la cession est en général à court terme. Or, une transmission réussie se prépare sur deux à trois ans.

C’est là que le bât blesse… De nombreuses entreprises viables finissent par fermer leurs portes parce qu’elles n’ont pas prêté suffisamment attention aux différents aspects de la transmission avec toutes les conséquences que cela implique en termes d’emploi et de valorisation du tissu économique. Pire même : beaucoup d’entreprises disparaissent au lendemain d’une transmission mal préparée. C’est regrettable, car elles disposent de relations avec des clients, des fournisseurs, des banques, du personnel, une notoriété, etc. 

Des enjeux de taille

Les principaux enjeux de la transmission et de la cession sont la sauvegarde de l’emploi et la  valorisation du tissu économique.

Si rien ne change, un nombre important de ces entreprises disparaîtront. Or, la disparition d'une entreprise est nécessairement accompagnée de pertes d'emploi. Sans repreneur, outre l’emploi, c’est la création de valeur qui disparaît. Actuellement en Belgique, 23 % des entreprises transmissibles envisagent purement et simplement la disparition de leur société faute de repreneur.

À Bruxelles :

Plus de 37.000 entreprises devront changer de mains dans les 10 prochaines années.
31 % des entrepreneurs belges ont plus de 50 ans et 12 % plus de 60 ans.
147.000 emplois risquent d’être perdus dans les 10 ans à cause d’une transmission mal préparée.

Il est donc urgent de mettre en place des solutions pour éviter que ces entreprises disparaissent.

Notre Hub Transmission

BECI souhaite jouer un rôle-clé dans le processus de transmission/cession des entreprises. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui un Hub Transmission.

Notre objectif : réunir les acteurs clés qui gèrent les transmissions afin de créer le meilleur environnement économique, juridique et social favorable pour l’accompagnement des entrepreneurs dans cette démarche. Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, le Hub Transmission formulera ses recommandations dans ce sens.

 

Cet article vous est proposé par Gaëlle Hoogsteyn, Journaliste, le 03.02.2015.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons directement votre texte, s'il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu'il nous est fourni en français et néerlandais.

Vous souhaitez partager votre expertise auprès de milliers d'entrepreneurs ?  Envoyez-nous votre proposition de contenu à newsletter@beci.be.


Avec le soutien de nos partenaires :