Prévoir sa succession

Pas de souci, il y a trop d’acquéreurs...!

Il semble qu’à Bruxelles, et les statistiques sont identiques sur tout notre territoire, nous ayons beaucoup plus de candidats à l’acquisition d’entreprise que de vendeurs.

Dès qu’un événement est organisé sur la thématique, nous accueillons 3 acquéreurs potentiels sur 4 participants. Cette proportion se retrouve dans toutes les organisations publiques ou privées qui traitent de la matière en Belgique.

Cependant, il est intéressant de se poser la question suivante : Pourquoi alors, pratiquement une entreprise sur deux ne trouve pas acquéreur et doit fermer tout simplement ses portes à défaut de n’avoir pu être cédée… ? »

Les acquéreurs, ne seraient-ils pas de « bons » acquéreurs ? Ou les entreprises ne seraient-elles pas en état d’être achetées ? La réponse est assez complexe et difficilement vérifiable.

Plus d’acquéreurs que de cédants ?

Dans les faits, il n’y a pas plus d’acquéreurs que de cédants.

Nous sommes dans une situation assez similaire au marché du travail : beaucoup de demandeurs d’emploi, une offre importante et une grande difficulté à faire le match entre les deux.

Nous pensons que le nombre des acquéreurs identifiés est beaucoup plus important que celui des cédants parce que ces premiers veulent être connus. Ils participent à tous les événements organisés sur la thématique, adhèrent à des « clubs acquéreurs », fréquentent toutes les organisations publiques ou privées qui traitent de la matière. Ils veulent que leur projet soit connu…

La discrétion du cédant

Le chef d’entreprise qui veut céder son affaire, lui n’en parle pas, il garde son projet confidentiel, craint que ses clients le fuient, que la concurrence utilise cette information à son détriment, que son personnel cherche du travail ailleurs, que ses fournisseurs s’inquiètent…

Alors il n’en parle généralement qu’à son comptable, sous haute confidentialité, et de temps à autre à un ami en qui il a une absolue confiance.

La famille du chef d’entreprise elle-même, n’est souvent pas informée.

Accompagner le cédant

Pourtant, la préparation de la vente d’une société est primordiale.

C’est pourquoi nous accueillons et accompagnons les chefs d’entreprise de manière professionnelle et confidentielle, tout au long de la préparation de leur société jusqu’à la vente.

Nous analysons avec eux leurs besoins en services, conseils et formations et les aidons à mener leur projet à bien. Car les 6 mois qui succèdent l’acte de vente sont primordiaux pour assurer la pérennité et le succès du développement de l’entreprise.

Les « faux » acquéreurs

D’autre part, il faut également investiguer du côté des acquéreurs pour comprendre pourquoi, s’il y en tant, près de 50% des entreprises bruxelloises ne trouvent pas acheteur.

Il s’avère qu’un grand nombre d’entre eux sont des « faux » candidats. Près de 30% des personnes qui s’identifient comme repreneur potentiel, sont à recherche d’un emploi et, à défaut, imaginent pouvoir reprendre une entreprise.

Il y a également, les personnes motivées à l’achat d’une entreprise, mais qui n’ont aucun moyen pour le faire et imaginent pouvoir « régler » l’opération avec le soutien d’une banque. Pour ceux-là, la désillusion est souvent au bout de la démarche.

Accompagner l’acquéreur

Là encore, notre HUB transmission, prend en charge les acquéreurs, les aide à définir leur projet et les accompagne pour trouver LA BONNE entreprise, celle qui correspond à leur compétences et pas forcément au « coup de cœur ».

En synthèse, le nombre d’acquéreurs potentiel n’est pas aussi élevé que nous l’imaginons, il est même, si l’on veut qualifier les « vrais acquéreurs » avec un réel projet et les moyens de le réaliser, assez faible.

La différence entre un repreneur et un cédant, c’est que le premier va le crier haut et fort et va tout faire pour que son projet soit connu, tandis que le cédant, lui va s’enfermer dans un mutisme par crainte de mettre en péril son entreprise.

Vous êtes intéressé par un accompagnement pour la transmission de votre entreprise ?

Au contraire, vous souhaitez découvrir les possibilités d’achat des entreprises que nous accompagnons ?

Contactez Erick Thiry au 02 643 78 36 ou à l’adresse eth@beci.be

 

Cet article vous est proposé par Erick Thiry, Business Relations Intelligence, 02.06.2015.

Vous pouvez également contribuer au contenu de notre site et vous placer comme référence auprès de nos internautes. Faites-nous part de votre expertise, de vos idées fraîches et de votre vision. Nous publierons directement votre texte, s'il répond aux besoins des entreprises bruxelloises et qu'il nous est fourni en français et néerlandais.

Vous souhaitez partager votre expertise auprès de milliers d'entrepreneurs ? Envoyez-nous votre proposition de contenu à newsletter@beci.be.


Avec le soutien de nos partenaires :

logo deloitte

logo kbc brussels

 

logo partna professional Logo Advisium