Contrôle comptable externe et indépendant ? Évitez le pire !

Par B. Russel  - 26 janvier 2018 à 12:01 | 260 vues

©Thinkstock

Cette affirmation semble témoigner d’un enthousiasme béat. Comment ? Me réjouir qu’un contrôleur vienne me casser les pieds pour deux, trois justificatifs manquants, pour quelques imputations pas tout à fait correctes ? Ce genre de futilités, on peut s’en passer, on ne s’en portera pas plus mal ! Et pourtant ! Un contrôle comptable indépendant peut sauver une société florissante, établie depuis 100 ans, avec de nombreux employés et clients, d’une faillite retentissante.  C’est une réalité. Mieux vaut dépenser une somme relativement limitée que de couler à pic comme le Titanic.

Ce que peut vous éviter un contrôle comptable externe

Comment ça ? Il suffit qu’un des associés vienne se servir dans les caisses, comptabilise les sommes à son compte courant débiteur. Pour peu qu’il s’occupe de la comptabilité et que la société se dispense de recourir à un contrôle comptable externe, cet associé indélicat et ses détournements, pour des montants astronomiques, peut échapper à la vigilance des autres associés. Et arrive ce qui doit finir par arriver : une cessation de paiement. Le paquebot prend l’eau. C’est le début de la fin. L’orchestre joue, le bateau coule. L’usage de faux, le détournement d’actifs ont percuté la coque de cette société. Un drame économique et un drame humain. Avec des pertes et des victimes. Et dire que tout ce drame aurait pu être évité avec cette mesure de prudence : faire contrôler ses comptes par un comptable externe et indépendant. Nul n’est à l’abri d’un iceberg à la dérive.

 

 

Partager