Comment créer son entreprise ? En tout cas, pas tout seul !

2 février 2018 à 14:02 | 238 vues

©Thinkstock

Bonne nouvelle : avec 11.924 starters en 2016, et une croissance de 6,7 % en un an, Bruxelles reste la région la plus dynamique pour ce qui est de créer son entreprise. Le taux de création y frôle les 9,5 pour mille habitants (7,6 en Flandres, 6,4 en Wallonie). 

Une nouvelle entreprise sur huit engage son premier travailleur dans l’année de sa création. Et leur taux de survie à cinq ans avoisine les 65 %, avec naturellement de fortes disparités selon les secteurs. En un mot comme en cent : les starters sont essentiels à l’économie bruxelloise. Et Beci joue depuis toujours un rôle de premier plan dans l’accompagnement avant, pendant et après que le starter ait décidé de créer son entreprise .

Bruxelles Métropole rencontre Miguel Van Keirsbilck, coordinateur de l’offre de Beci à destination des starters. Ils évoquent la nouvelle dynamique « Start with Beci » lancée en ce début d’année 2018.

De nouveaux objectifs

Bruxelles Métropole : Le département Starters de Beci renouvelle en profondeur son offre en ce début d’année. Quels sont vos objectifs ?

Miguel Van Keirsbilck : Nous ne partons pas de zéro sur l’offre au segment des starters ! Le programme « Start Hub Challenge » d’accompagnement des créateurs d’entreprise a très bien fonctionné pendant cinq ans sur le plan qualitatif. Deux projets issus de ce programme étaient d’ailleurs épinglés l’an dernier par le magazine Trends-Tendances parmi les 50 start-up belges à suivre de près ! La volonté aujourd’hui est de redynamiser le programme. Mais aussi de le rendre accessible à un plus grand nombre de porteurs de projet et de l’intégrer davantage dans l’offre de Beci, à chaque stade de maturité des entreprises.

Site Starters Beci

Le nouveau site Starters Beci est en ligne.

Concrètement, ce nouveau design de notre offre aux starters sera avant tout visible à travers le nouveau site web starters.beci.be, en ligne depuis janvier 2018. L’approche y est volontairement inversée. Nous n’y parlons pas de nous, mais bien des préoccupations pratiques de tout porteur de projet. Comment concrètement lancer sa boîte en entreprise individuelle ou en société, en 2018, en Région bruxelloise ? Le candidat starter peut y construire en ligne et de manière interactive sa feuille de route personnelle. Beci sera présent à chaque étape pour l’aider à réussir son projet.

Pourquoi est-ce important pour un nouvel indépendant de se faire accompagner dans sa démarche ?

Notre expérience, et les études universitaires sur la question le confirment, démontre que les chances de réussite pour un nouvel entrepreneur sont décuplées lorsqu’il ou elle s’entoure de conseillers et d’un réseau dans sa phase de lancement. Les écueils seront nombreux sur le chemin du néo-entrepreneur. Bien encadré, soutenu par une équipe de coaches et d’experts, plongé dans un réseau de pairs, il surmontera ces difficultés avec beaucoup plus d’agilité.

 

Créer son entreprise avec Beci

Que peut attendre un (futur) créateur d’entreprise de Beci ?

Nous avons développé une approche qui part de l’information collective et aboutit à différentes formules d’accompagnement personnalisé.

 

Miguel Van Keirsbilck

©Reporters

« Notre expérience, et les études universitaires sur la question le confirment, démontre que les chances de réussite pour un nouvel entrepreneur sont décuplées lorsqu’il ou elle s’entoure de conseillers et d’un réseau dans sa phase de lancement. »

 

 

Premier rendez-vous important : les petits déjeuners Good Morning Brussels, chaque mercredi matin de 7 h à 8 h 30. C’est une séance d’information gratuite ouverte à tous les porteurs de projets. On y aborde l’ensemble des conditions et démarches pour s’installer à son compte ou créer son entreprise , dans une approche à 360 degrés. L’horaire très matinal de ces sessions d’information pourrait surprendre. Ce n’est pas qu’une référence aux « indépendants qui se lèvent tôt ». En fait, c’est à la fois un vrai test de motivation qui sélectionne ceux qui veulent vraiment avancer dans un projet d’entrepreneur et c’est un horaire qui permet à tous ceux qui travaillent de conserver intacte leur journée de boulot après ce petit-déjeuner. On nous avait dit « à cette heure-là, vous n’aurez personne… ». Mais nous faisons chaque semaine salle comble. Ce qui est très révélateur de l’état d’esprit de celles et ceux qui veulent entreprendre !

Rencontrez-nous à nos séances d’informations gratuites Good Morning Brussels. 

Les participants qui veulent mettre le pied à l’étrier sont ensuite invités à participer à un cycle de 5 modules de formation. On l’a appelé « Fast Track pour créer son entreprise ». En cinq sessions, nous leur délivrons les clés essentielles pour faire mûrir leur idée et la transformer en un projet concret et chiffré.

Ces deux premiers volets sont gratuits et ouverts à tous. Les starters qui désirent bénéficier d’un accompagnement pour créer leur entreprise et lui faire vivre ses premiers pas en toute sécurité pourront souscrire un Starters Pack qui contient un ensemble de services, d’outils, d’accompagnement collectif et de coaching individuel, ainsi qu’une année d’affiliation à la Chambre de Commerce de Bruxelles. Ceci est essentiel pour leur accès à un réseau professionnel unique à Bruxelles.

Nous nous distinguons des offres similaires par le fait que nos coaches et formateurs sont eux-mêmes des entrepreneurs indépendants. Ceux-ci veulent partager leur expérience et guider de jeunes pousses. Notre objectif commun, c’est d’aider très concrètement ces jeunes entreprises à établir leur business plan, leur plan financier, leurs statuts, leurs conditions générales de vente et de service. Nous les formons à ‘pitcher’ efficacement, à concevoir leur marketing digital, à monter leurs dossiers de financement. Et, plus important encore, à trouver leurs premiers clients.

Nous n’allons pas jusqu’à l’incubation au sens physique du terme. Mais nous les accompagnons dans les premières phases de leur développement. Tout cela dans l’ambition qu’elles assurent leur pérennité et passent le cas échéant au stade « scale up ». Dans cet esprit, elles restent membres de Beci les années qui suivent leur création. Ayant ainsi accès à nos expertises en matière d’internationalisation, de numérisation, de stratégie et de réseau B2B.

Des projets

Est-ce que cette offre s’adresse à tout type de projet ?

Absolument, et c’est ce qui fait la richesse de nos groupes. Nous couvrons les six grandes familles d’entrepreneurs : les commerçants, les artisans, les professions libérales et intellectuelles, les freelances, les start-up et finalement les PME. Avec une ouverture volontaire à la réalité de l’entrepreneuriat à Bruxelles, c’est-à-dire à des candidats entrepreneurs issus des cinq continents. Nous accordons aussi une grande attention aux femmes entrepreneures. Elles font jeu égal avec leurs collègues masculins dans nos groupes, et sont très bien représentées parmi nos coaches et mentors.

 

Partager