Plan d’action diversité : bonne pratique – Verwater tank en industrial services

20 février 2018 à 15:02 | 205 vues

© Unisoc

“La diversité est une évidence pour nous”

Depuis l’automne dernier, quatre personnes d’origine étrangère – deux d’Afghanistan, une du Nigéria et une du Portugal – travaillent dans la société de services Verwater Tank en Industrial Services, établie à Essen. Ce n’est pas exceptionnel parce que Verwater compte plus de 20 nationalités parmi ses quelque 250 collaborateurs. La particularité est que ces quatre-ci ont été amenés via le ‘werkervaring- en leertraject’ (WELT) du Voka et se sont vus offrir une formation professionnelle individuelle avec le soutien du VDAB. Une technique d’embauche accessible qui offre plus d’opportunités de travail à un plus grand nombre de personnes.

Ahmad, Nuno, Jude, Mohammad… ne seront pas les derniers collaborateurs étrangers et réfugiés embauchés chez Verwater. “Nous rencontrerons de nouveaux candidats dès les prochaines semaines”, explique Kristof Delcroix, chef du service du personnel de l’entreprise.

Verwater est une société de services dans la pétrochimie. Le bureau belge de l’entreprise néerlandaise est établi à Essen, mais les activités se situent dans le port d’Anvers : travaux de terrassement et de déblai, entretien et construction de réservoirs, soudure, montage, canalisations, peinture,… Parmi ses clients, elle compte des géants comme Esso et Total.

Verwater prospère : au cours des quinze dernières années, l’entreprise est passée de 70 à 250 collaborateurs. “Certaines années, plus de dix collaborateurs aidaient les jeunes à démarrer. Aujourd’hui, nous contrôlons davantage ce processus pour garantir un bon accompagnement. Mais nous continuons à croître et nous engageons chaque année plus de 10 personnes”, ajoute Kristof Delcroix.

La diversité n’est pas un objectif en soi, précise Delcroix. “Nous sommes en chasse de talents et avons donc besoin de tous ceux qui répondent aux critères. Tous ceux qui connaissent le néerlandais ou sont prêts à l’apprendre, tous ceux qui sont attentifs à la sécurité et à la qualité, tous ceux qui ont le talent pour suivre une formation technique avec fruit. Notre activité est une activité de niche. Cela signifie que nous devons former toutes les personnes que nous engageons. Nous y consacrons donc beaucoup de temps et d’argent.”

Les quatre embauches récentes ? “Nous avons trouvé ces personnes grâce au WELT et au VDAB. Nous les avons soumises à un screening, notamment technique. Nous les avons plongées dans un bain linguistique en français, néerlandais ou anglais, car la sécurité, et donc la communication, est essentielle dans la pétrochimie. Nous leur avons dispensé une formation en soudure spécialisée portant sur les processus, les techniques et les matériaux. Comme pour tous les nouveaux venus, nous leur avons désigné un parrain chargé de les accompagner.”

Jelle Schoofs, COO Belgium de Verwater: “Ces gens viennent de régions où les choses vont parfois très mal. Leur enthousiasme est énorme. Certains d’entre eux se lèvent à quatre heures et demie pour être au travail à sept heures et demie. Ils font des efforts énormes en matière linguistique. Et ils ont reçu une formation solide en soudure. Ils poursuivent leur apprentissage sur le terrain.” Les réactions des collègues ? “La diversité est une évidence pour nous.”

Partager