L’Amérique latine s’installe à son tour chez Beci

Par David Hainaut  - 4 avril 2018 à 09:04 | 315 vues

©Thinkstock, Elements of this image furnished by NASA.

Avec l’arrivée de chambres de commerce d’Amérique latine (via deux « clusters » regroupant onze pays) en son sein, Beci affirme encore un peu plus sa politique fédératrice.

 

Continuer à créer des synergies, favorables à toujours plus d’action économique, tel est l’un des créneaux majeurs de la politique de Beci. C’est dans cette optique que les bureaux du 500 Avenue Louise viennent de se compléter, en attirant trois chambres de commerces bilatérales (Chili, Colombie et Pérou), en plus du « cluster » Euracen, nom d’un groupement de chambres qui couvrent huit économies d’Amérique centrale : Bélize, Costa Rica, République Dominicaine, Guatemala,  Honduras, Nicaragua, Panama et Salvador. L’ensemble de ces 11 pays équivaut à un PIB total de plus de trois milliards de dollars américains et totalise une population de 270 millions d’habitants.

Les trois pays sud-américains sont autant de « poids lourds » par rapport aux pays de l’Euracen, qui se comparent davantage à la Belgique par leur format géographique. Le Costa Rica, par exemple, compte environ 6 millions d’habitants ; le Honduras, 8,7 millions…  Erwin De Weerdt, président de l’organe depuis 2014, particulièrement actif sur le terrain depuis de nombreuses années, est un fin connaisseur des différentes sensibilités de ces nations, la plupart étant encore relativement méconnues. « Même si ce sont de petits pays, ils ont parfois des sensibilités assez différentes en fonction des intérêts qui peuvent entrer en ligne de compte. Me concernant, c’est parfois compliqué à orchestrer, mais c’est souvent passionnant ! », déclare-t-il.

 

De nombreuses opportunités

Accompagner une chambre telle qu’Euracen au plus proche de ses ambitions coopératives des deux côtés de l’océan, qui sont de booster les activités orientées des PME vers l’économie, le social voire même le tourisme, cela ne peut évidemment que satisfaire M. De Weerdt. « Tout cela va être une formidable occasion pour encore mieux informer les dirigeants de nos entreprises. Car les PME belges souhaitant développer leur business à l’international devraient logiquement trouver l’un ou l’autre intérêt si elles scrutent de plus près les nombreuses et nouvelles opportunités possibles là-bas. En termes d’investissements, mais aussi de regroupements avec d’autres sociétés sur place, car il existe un accord économique bilatéral signé avec la Commission européenne. Ce qui fait que chaque société peut profiter de certaines garanties et de conventions financières non-négligeables. »

Ayant fêté ses vingt-cinq ans l’année dernière, Euracen avait depuis plusieurs années l’idée de s’installer chez Beci, à l’instar d’autres chambres de commerce. Une centralisation qui offre une occasion supplémentaire de connections de connaissances, d’informations et de services, et qui devrait par ailleurs constituer un solide appui et offrir plus de facilités pour l’ensemble des entrepreneurs bruxelloises. « De plus », indique M. De Weert, « nous bénéficions d’un secrétariat central important, qui peut coordonner le flux d’informations avec les chambres belgo-chilienne, belgo-colombienne et belgo-péruvienne. De quoi offrir d’autres avantages aux membres de Beci. Puis, se retrouver sous un même toit est une opportunité évidente pour offrir une vitrine supplémentaire à ces chambres. Une mise en valeur dont chacun pourra se réjouir ! »

Sans oublier qu’à proximité se situent de nombreuses ambassades, bien sûr favorables à ces nouveaux mouvements. « Le fait de bénéficier d’infrastructures, même basiques d’apparence, telles que des salles de réunions, ou de services annexes comme des traiteurs, cela ne va faire que renforcer cet important point de chute pour tout le monde. Tout est à présent bien en place pour effectuer un pas de géant dans le fonctionnement de nos chambres de commerce respectives », conclut-il. Une association stimulante, dont ne peut évidemment que se réjouir Beci…

 

Plus d’info : Cluster of Chambers for the Pacific Alliance and Central America (CCIBILIA) – Anémone Hubert, ccibila@beci.be, 02 643 78 22.

 

 

Partager