Concertation sociale : 15 erreurs à ne pas commettre !

Par Alain Lancelot  - 2 mai 2018 à 13:05 | 260 vues

© Thinkstock

Check-list non exhaustive des 15 erreurs à ne pas commettre !

1. Être contraint à organiser la concertation sociale au sein de son entreprise en n’étant aucunement animé par l’idée de la concertation, avec des représentants qui ne donnent l’impression de ne représenter qu’eux-mêmes

2. Ne pas se soucier des obligations légales qui imposent la concertation sociale parce que cela ne rentre pas dans la culture de l’employeur

3. Ne pas pouvoir surmonter ses préjugés par rapport à l’idée d’un contre-pouvoir légitimement instauré par la tenue des élections sociales

4. Craindre en permanence le conflit et dès lors penser que l’on n’a aucune ressource pour pouvoir le résoudre

5. Rejeter toute écoute et, partant, toute considération de l’interlocuteur syndical

6. Être dans l’impossibilité de sortir de sa propre zone de confort en ne pouvant pas se détacher du droit

7. Ne pas pouvoir élaborer une quelconque stratégie pour pouvoir arriver à faire reconnaître le point de vue de l’employeur

8. Être submergé par ses émotions, ne pouvant pas maîtriser son verbal et son non-verbal par rapport à la mauvaise foi attribuée à l’interlocuteur syndical

9. Ne pas pouvoir maîtriser ses dossiers en ne pouvant pas faire la part de ce qui est négociable et de ce qui n’est pas négociable

10. Rester bloqué sur sa position par rapport à un problème et ne pas pouvoir adopter une posture de compréhension par rapport aux valeurs exprimées par les représentants du personnel

11. Diaboliser le permanent syndical qui n’est source que d’ennuis quand il débarque dans l’entreprise

12. Ne pas pouvoir se doter d’une bonne dose de philosophie permettant de distinguer ce qui peut être changé chez l’autre de ce que l’on ne peut faire évoluer

13. Ne pas se donner les moyens de connaître les mécanismes de négociation sociale qui obéissent à des règles bien précises même si elles sont non-écrites

14. Penser qu’il y a une fatalité à tout subir des représentants syndicaux car ceux-ci sont formés à la destruction du banc patronal par leur organisation syndicale

15. Ne pas participer aux ateliers de concertation sociale organisés par Beci les mardi 3 et jeudi 5 juillet 2018

Partager