Connaissez-vous les droits de l’entrepreneur ?

12 juin 2018 à 12:06 | 224 vues

©GettyImages

Beci soutient la Déclaration en 12 principes adressée par Eurochambres à la Commission européenne, le 26 avril dernier, pour que nos entreprises puissent se développer et garantir la prospérité. Un message à faire passer.

Eurochambres, l’association des chambres de commerce européennes, a présenté sa Déclaration des droits de l’entrepreneur à l’occasion de son 60e anniversaire, le 26 avril. Cette déclaration définit les conditions pour que les entrepreneurs et les entreprises européens puissent se développer, être compétitifs et réussir sur la scène internationale.

La Déclaration des droits de l’entrepreneur (Declaration of Entrepreneurial Rights) est issue d’une rencontre entre Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, et Christoph Leitl, Président d’Eurochambres, au début de l’année. Le président Juncker a encouragé Eurochambres à développer davantage son idée d’un pilier des droits des entrepreneurs en tant que réponse au pilier européen des droits sociaux. Le pilier des droits sociaux a été approuvé le 17 novembre dernier par les chefs d’État et de gouvernement à Göteborg, en Suède. Ce sont 20 principes pour un marché du travail et un État-providence efficaces. La réalisation de cet objectif est une responsabilité conjointe des États membres et des partenaires sociaux.

René Branders, président de Belgian Chambers

« Il est évident que nous soutenons un tel pilier des droits sociaux », déclare René Branders, président de Belgian Chembers, la Fédération des chambres de commerce belges, et membre d’Eurochambres, « mais on ne peut parler de droits sociaux sans parler de droits entrepreneuriaux. Après tout, les entreprises sont la source d’emplois et de prospérité. Mais les droits des entrepreneurs sont encore trop pris pour acquis, alors qu’ils devraient être aussi importants dans le processus politique que les droits sociaux et les droits des consommateurs ». 

La Déclaration des droits des entrepreneurs repose sur 12 principes tels que le bon fonctionnement du marché intérieur, l’intégration économique effective des migrants, la possibilité d’une seconde chance après un échec, une infrastructure numérique performante, etc. En outre, elle souligne également le rôle socio-économique important que les entrepreneurs jouent dans la société. Ils sont plus que de simples fournisseurs d’emplois et des contribuables. Ils sont également des formateurs, des innovateurs et des membres de la communauté locale.

Les recommandations contenues dans cette déclaration constituent un tremplin pour les élections européennes de 2019 et devraient guider les travaux de la nouvelle Commission, du nouveau Parlement européen et des États membres pour garantir la compétitivité de l’Europe et pour offrir aux nombreuses start-up que compte l’Europe la possibilité de devenir des entreprises plus matures.

Info : www.belgianchambers.be ; www.eurochambres.eu   

 

 Les 12 Droits de l’entrepreneur

  1. Un marché unique pleinement opérationnel
  2. Des conditions de commerce équitables et favorables, au-delà de l’UE
  3. Une main-d’œuvre qualifiée, compétente et flexible
  4. L’intégration économique effective des migrants
  5. Des solutions de financement disponibles et appropriées
  6. L’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de législations européennes adaptées aux PME
  7. Des mesures visant à stimuler l’esprit d’entreprise en Europe
  8. Un écosystème qui facilite la création et la croissance des entreprises
  9. Une deuxième chance après l’échec et la facilitation du transfert d’entreprise
  10. Un environnement économique et juridique permettant la prise de risques et
    stimulant l’innovation
  11. Une infrastructure numérique avancée, interconnectée et accessible
  12. Un accès abordable et sûr à l’énergie et aux matières premières
Partager