La Région bruxelloise ouvre un bureau à Tunis

23 juillet 2018 à 09:07 | 177 vues

©GettyImages

Sur proposition de la Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur et aux investissements étrangers Cécile Jodogne, le Gouvernement bruxellois a avalisé ce jeudi l’ouverture le 1er août 2018 d’un bureau d’attaché économique et commercial bruxellois à Tunis. Ce bureau sera confié à l’attaché économique et commercial actuellement en poste à Alger. Il aura juridiction sur la Tunisie pour la Région de Bruxelles-Capitale et maintiendra juridiction sur l’Algérie pour la Flandre, la Wallonie et Bruxelles.

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] Cette décision cadre avec la volonté de la secrétaire d’Etat d’optimaliser de manière continue le réseau des attachés économiques et commerciaux. En tant qu’économie de services, la Région de Bruxelles-Capitale dispose d’un potentiel exportateur en Tunisie. Sa demande dans des domaines tels que les nouvelles technologies, les services bancaires ou encore le tourisme correspond à l’offre bruxelloise. Les statistiques des exportations viennent confirmer cette observation. On note en effet une belle progression pour la Tunisie. Depuis 2017, les échanges entre la Région bruxelloise et la Tunisie se sont intensifiés, les exportations (de même que les importations) faisant plus que doubler par rapport à 2015 et 2016, période où elles gravitaient autour de 3 millions d’euros. Les exportations tournent aujourd’hui autour des 6,5 millions d’euros et les importations s’élevaient en 2017 à 7,4 millions d’euros.

« La Tunisie se positionne comme un hub pour le Maghreb, ce qui génère des opportunités sur d’autres marchés, la Libye par exemple. La structure de l’économie tunisienne axée sur les services attire énormément d’entreprises bruxelloises », estime Cécile Jodogne. « L’ouverture de poste en Tunisie permettra donc de renforcer la promotion des exportations bruxelloises dans l’ensemble du Maghreb ».

Une présence de la Région bruxelloise a aussi pour objectif de soutenir la transition démocratique et économique entamée par la Tunisie. Selon Cécile Jodogne, « l’intensification de nos échanges commerciaux avec la Tunisie participe au déploiement de son économie formelle, indispensable à la consolidation de l’Etat de droit et à l’amélioration des conditions socio-économiques de la population ».

L’organisation des missions économiques et des programmes pour les entreprises sera coordonnée et suivie par l’attaché économique et commercial, M. Sébastien Hardy, qui disposera d’un bureau à l’Ambassade belge à Tunis.

 

Partager