Le CRM et ses mythes : mythe n°4

Par Olivier Caeymaex (Business Coach (ICF ACC) ) -  - 7 août 2018 à 08:08 | 112 vues

©GettyImages

Mythe n°4 : un bon CRM est un CRM qui fait ce que je veux qu’il fasse

La plupart du temps, la recherche d’un CRM, c’est la recherche de LA plateforme qui va pouvoir faire tourner votre business de la façon dont il tourne maintenant, mais en mieux.

Attention. C’est un postulat dangereux: vous supposez que vous pouvez exprimer clairement la façon dont votre business fonctionne, sans que vous ne soyez influencé par vos outils actuels. Or méthodes et outils sont très étroitement liés. Difficile d’imaginer le changement lorsque vous ignorez ce que vous ne savez pas. Nouveaux outils, nouvelles méthodes…

Vous devinez que cela ne va pas se faire en un jour. Ce n’est qu’en avançant que les perspectives se préciseront, que les choses vont décanter et qu’une nouvelle réalité va émerger. Le processus de déploiement lui-même va être vecteur de changement, sans doute plus que vous ne l’imaginez.

Pour formuler les choses autrement, c’est la flexibilité qui est votre enjeu principal (et donc l’adéquation avec vos processus futurs), pas la conformité à vos processus actuels. Un CRM qui fera facilement ce que vous voudrez faire demain vaut mieux qu’un CRM qui fait parfaitement ce que vous voulez faire aujourd’hui. Je sais… C’est une idée un peu difficile à installer. Il faut peut-être un peu de lâcher-prise pour s’y habituer.

En respirant profondément, vous regardez votre CRM en vous disant: peut-il m’aider à faire ce que je voudrai faire demain, plutôt que de m’arcbouter sur un CRM qui fait parfaitement ce que vous faites déjà aujourd’hui.

Demain, nous parlerons de l’efficacité au travail et des économies que l’on peut faire avec un CRM. Je devine déjà que c’est un sujet qui va vous intéresser.

partenaire Europcar partenaire DAOUST partenaire KBC partenaire Partena
Partager