Devenir indépendant(e) : du rêve à la réalité pour Margaux Ponsoye

Par Miguel Van Keirsbilck  - 28 septembre 2018 à 09:09 | 430 vues

VR

Changer de vie. Ouvrir son propre commerce de boulangerie-pâtisserie. Pour Margaux Ponsoye, jeune française de Montpellier, diplômée en management de l’hôtellerie, arrivée à Bruxelles il y a huit ans, ce n’était pas nécessairement une voie toute tracée.

Après un an passé en Australie, c’est sa carrière pour de grands groupes hôteliers qui l’a amenée à Bruxelles, ville dont elle apprécia d’emblée la qualité de vie, malgré une météo pas toujours au beau fixe. Travaillant pour une grande agence de communication, elle passait tous les jours devant une boulangerie un peu atypique mais joyeuse dans sa décoration, au bas de la chaussée de Wavre à Auderghem. Il y a quelques mois, une affichette sur un volet fermé réveilla un rêve de l’enfance un peu enfoui : tenir sa propre maison d’hôtes, partager son goût pour les produits de qualité dans un cadre qui refléterait sa personnalité. Un endroit humain, simple et convivial.

Instantanément, Margaux eut le sentiment que c’était une chance à saisir. Elle remonta les filières vers l’ancienne exploitante, partagea avec elle son projet, et se mit en lice pour la reprise de ce commerce de quartier. Bien sûr, un tel projet nécessitait qu’elle quitte son job de salariée pour se lancer à son compte.

Face aux questions que suscite immanquablement la reprise d’un commerce – racheter le fonds de commerce ou reprendre les parts d’une société ? Quid du bail commercial ? – son premier réflexe fut d’appeler la Chambre de Commerce de Bruxelles, département création d’entreprises.

Entre la première lettre d’intention en janvier 2018 et l’ouverture programmée en avril 2018, il fallait que tout aille très vite. Les experts de Beci se mobilisèrent : conditions pour quitter son emploi, rachat du fonds de commerce, reprise du bail commercial… Le plus stressant, se souvient Margaux, était de ne pas pouvoir commencer les travaux avant la reprise du bail. Or, sa volonté était de transformer radicalement le lieu ! Quand le premier menuisier qu’elle avait retenu pour fabriquer son comptoir et ses meubles la lâcha à quelques jours du début des travaux, il fallut trouver d’urgence un autre artisan. Débrouillardise de l’indépendant : elle posta une demande sur une page Facebook « Entraide des entrepreneurs » et la communauté se mobilisa pour lui proposer une solution presque miraculeuse !

La date de réouverture était fixée au 10 avril 2018… « Et le 8 avril, j’étais prête », dit Margaux en se souvenant des week-ends et des nuits passés à terminer les peintures et la décoration.

Le résultat est à la hauteur des efforts : le Comptoir de Margaux est une magnifique boulangerie-pâtisserie dans un style simple et authentique, une salle de consommation qui respire la zénitude, et même une salle de réunion et séminaire qui peut accueillir 12 personnes. Le lieu idéal pour un workshop ou une réunion, dans un cadre différent.

Trois mois après l’ouverture, Margaux a la satisfaction d’avoir réalisé un rêve de toujours. Elle a renouvelé la carte en y ajoutant des tartes salées et des quiches. Elle savoure le plaisir de rencontrer ses clients, parmi lesquels ses anciens collègues, elle sourit de la joie des enfants qui salivent devant tant de bonnes choses, apprécie les relations humaines simples qui se nouent dans cet endroit qu’elle a façonné selon ses goûts.

C’est une belle aventure humaine et professionnelle, mais c’est aussi un immense investissement personnel : des heures de travail qu’on ne compte plus, un boulot très tonique où on est debout de l’aube au crépuscule… Beaucoup d’efforts pour ne pas nécessairement gagner mieux sa vie … « Mais c’est le prix de la liberté », conclut-elle.

Si vos pas vous amènent au 1705 de la chaussée de Wavre à Auderghem, poussez la porte du Comptoir de Margaux, et vous retrouverez comme par enchantement des souvenirs du bonheur de la boulangerie de votre enfance.

Info : http://aucomptoirdemargaux.com/

Invest in starters

Bon plan : entrez dans la communauté des investisseurs pour soutenir les jeunes entreprises innovantes de Bruxelles !

  • Vous participez au développement économique de Bruxelles
  • Vous diversifiez vos placements
  • Vous bénéficiez d’avantages fiscaux grâce au « tax shelter » pour startups

Une seule adresse : starters@beci.be

https://starters.beci.be/

 

 

Partager