Plan d’action diversité : BESIX

28 septembre 2018 à 14:09 | 13 vues

DR

Spécialisé dans la réalisation d’ouvrages de construction, infrastructurels et maritimes, ainsi que dans la promotion immobilière et la gestion de concessions, le groupe BESIX emploie près de 15.000 collaborateurs, pour 71 nationalités représentées, et ce dans plus de 22 pays. Étant donné que ses employés proviennent des quatre coins du monde, la diversité est l’un des principaux piliers du Groupe BESIX. Mais ce dernier mise aussi sur la diversité parce qu’il est convaincu que la satisfaction et l’implication du personnel sont essentielles au succès de l’entreprise, comme en témoignent Geert Aelbrecht (Chief Human Resources Officer) et Karla Craeynest (HR Business Partner).

Sur le site de BESIX, on peut lire ‘Sur tous ses chantiers à travers le monde, BESIX Group met tout en œuvre pour intégrer des personnes de tout sexe, race, religion, rang, origine sociale et niveau d’éducation dans ses activités’. Une telle démarche ne s’improvise pas. Quels sont les grands piliers de votre politique de diversité ?

« BESIX est une entreprise internationale depuis sa création, il y a plus de 100 ans. Travailler au sein de cultures et d’environnements différents ainsi qu’avec des personnes différentes fait partie de l’ADN de notre entreprise. Une partie de cet ADN se traduit dans nos valeurs, dont le RESPECT fait partie. Nos politiques de diversité se fondent sur l’égalité des chances, l’égalité de traitement et l’égalité de l’information. Nous avons pour ce faire divers processus afin d’exclure tout harcèlement ou discrimination sur la base du genre, de la race, de la religion, de l’origine nationale, de l’âge, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’état civil ou du handicap physique. BESIX respecte, en outre, la législation locale et internationale, qui peut protéger d’autres attributs ou statuts individuels. »

À l’échelle des diverses implantations de BESIX en Belgique, comment la diversité est-elle mise en œuvre ?

« En Belgique, plusieurs sociétés du groupe – BESIX, Jacques Delens et Vanhout – ont officiellement signé la Charte de la diversité, une initiative de la Région de Bruxelles-Capitale. En signant ce document, ces sociétés s’engagent 1) à ne tolérer aucune forme de discrimination relative au genre, à l’origine ethnique, aux convictions religieuses et/ou philosophiques, à l’orientation sexuelle, à l’âge ou au handicap ; 2) à mettre en œuvre une politique de ressources humaines basée sur la non-discrimination et la diversité ; 3) à chercher à refléter la diversité au sein de leur personnel ; 4) à mettre en œuvre une politique générale de diversité. Même si cette Charte n’a été signée que par quelques sociétés du groupe, toutes sont tenues de maintenir la diversité au sein de leurs équipes. Une ‘obligation’ ou recommandation ferme qui concerne tant les employés que les ouvriers. »

Quelles initiatives concrètes la politique de diversité regroupe-t-elle ? Ces initiatives s’adressent-elles à toutes les catégories de personnes, tout niveau confondu, ou seulement à certaines couches ?

« BESIX a revu ses politiques pour permettre l’égalité des chances et une communication transparente. Un rapport sur l’égalité des sexes est établi chaque année et tous les trois ans, nous mesurons la satisfaction de nos collaborateurs sur les différents points par le biais de l’enquête sur l’engagement des employés. Plus concrètement encore, en 2018, nous avons organisé des séances de travail autour de la diversité avec notre personnel, et spécifiquement nos collègues féminines ainsi que de nationalités ou d’origines différentes. Nous souhaitions mieux comprendre leurs préoccupations et connaître leur avis à propos de la diversité au sein du groupe, les points positifs et les voies d’amélioration, les nouvelles actions à lancer. À partir de ces ateliers, un plan d’action concret a été défini, qui sera mis en œuvre en 2019. Ce dernier privilégie, entre autres, la programmation du développement de carrière. »

Vous avez récemment fait appel à Hassan Al Hilou, un jeune immigré engagé, qui se fait peu à peu connaître comme consultant en diversité et développement de talents. Faciliter l’accès à l’emploi pour les jeunes allochtones plutôt que les stigmatiser est son credo. Il est considéré aujourd’hui comme le plus jeune entrepreneur de Belgique… Quel est le résultat de cette collaboration ?  Et comment est-elle née ?

« BESIX croit que la diversité est une opportunité, pas une menace. Nous croyons aussi que l’approche de la diversité est un levier proactif du talent futur et du développement. Travailler avec Hassan nous aide à confronter l’entreprise à trois axes majeurs. Axe 1 : les préjugés inconscients. Que faisons-nous pour paraître naturels, mais qui peut être mal interprété ? Hassan nous présente un regard extérieur. Axe 2 : accéder à un pool de talents de demain. Par le rôle de modèle qu’Hassan joue pour de nombreuses personnes, par son réseau, mais aussi son enthousiasme, nous pouvons mieux connecter BESIX à la prochaine génération d’étudiants en master. Enfin, Axe 3: le facteur plaisir. Travailler avec Hassan et ses idées stimule la créativité de nos équipes RH dans le travail dédié à la diversité. Notre collaboration s’est fondée sur le respect mutuel, au nom du principe qu’ensemble nous pouvons construire une communauté plus forte et donc aussi un BESIX plus fort. »

Et au niveau international ? La politique de diversité varie-t-elle (un peu) en fonction des diverses implantations à travers le monde, de certaines spécificités culturelles par exemple, ou y a-t-il au contraire une ligne de conduite forte et ‘fédératrice’ ?

« Le Groupe BESIX a signé en 2017 un accord-cadre international sur des normes de travail équitables avec l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB) et le conseil d’entreprise européen (CEE) du groupe. L’objectif de cet accord mondial est de promouvoir et de protéger le bien-être de tous les employés et de tous les ouvriers travaillant pour le groupe. Il s’applique à l’ensemble des entités dans le monde ainsi qu’à tous ses sous-traitants et fournisseurs. Il illustre ‘avec fermeté’ l’intérêt du groupe pour l’application de normes de travail équitables à ses salariés, quels que soient leur âge, leur handicap, leur genre, leur état civil, leur état de grossesse, leur maternité, leur race, leur religion, leurs opinions politiques ou leurs convictions. »

La diversité, BESIX l’intègre-t-elle comme un devoir, comme une nécessité ou comme quelque chose d’encore différent ?

« Cela dépend un peu de ce que l’on met derrière les mots… Une nécessité, sûrement. Mais pour nous, elle est le moteur de l’amélioration constante. La recherche de la diversité est inhérente à une politique de ressources humaines basée sur la qualité, la compétence, les capacités, l’enthousiasme et le respect mutuel. Nous sommes convaincus que la diversité crée une valeur ajoutée économique et sociale qui, in fine, nous permet de mieux répondre aux attentes de nos clients. Notre objectif à long terme est de nous profiler comme une entreprise harmonieuse et ouverte. Nous travaillons chaque jour à co-créer un lieu de travail attractif pour nous tous, indépendamment du genre, de la nationalité/origine, de l’âge… »

La diversité en entreprise veille – aussi – à l’égalité (ou plus d’égalité) ‘hommes-femmes’. Qu’en est-il chez BESIX ?

« Parmi les priorités ‘sociétales’ du groupe, le genre tient une place importante. Si la composition des équipes de personnel est bien sûr – et logiquement – déterminée par l’activité principale du groupe – la construction –, BESIX n’en veille pas moins au respect de son ‘Competency Banding’, un système qui garantit l’égalité entre hommes et femmes au sein du groupe, en décrivant les caractéristiques de chacune des fonctions sans mentionner le genre des individus qui sont invités à les occuper. Chacun des salariés a accès à ce système. Toutes les fonctions sont incluses dans la classification qu’il reprend et ne font aucune allusion au genre des personnes qui doivent les exercer. Mais le genre n’est vraiment que ‘une’ composante de notre politique, qui englobe aussi, comme déjà mentionné, l’âge, l’origine nationale, etc.»

Un exemple d’initiative, de projet lié à l’origine nationale ?

« BESIX a récemment participé au programme de migration circulaire mis en place par le SPF Economie. Une première expérience pour laquelle BESIX a ciblé des pays d’Afrique disposant de bons réseaux universitaires et où le groupe a des intérêts. Un stagiaire a été sélectionné pour un stage de huit mois au sein de notre département Ingénierie, puis a été embauché pour l’un de nos projets en Côte d’Ivoire. Grâce à ce résultat positif, nous avons décidé de poursuivre l’expérience l’année prochaine.

Quel est le credo de BESIX en matière de recrutement ?

« BESIX tient à soutenir – et soutient – ses salariés partout de la même manière et d’un bout à l’autre de leur carrière, depuis le recrutement jusqu’à la retraite, par l’accueil, la formation, le coaching et le développement personnel. Le groupe recherche constamment de nouveaux talents, juniors et seniors et encourage l’emploi direct de personnels locaux en appliquant une politique ‘d’équipes mixtes’ afin de stimuler la coopération et l’interaction entre les salariés. Les salariés locaux ont la possibilité de suivre des formations sur mesure qui les encourage à accepter des défis et des responsabilités plus importants. Nous sommes à cet égard parfaitement conscients que nos activités créent directement et indirectement des emplois dans les pays où nous sommes actifs. »

Quel message feriez-vous passer pour stimuler les entreprises à développer une politique de diversité ?

« Je pense qu’il faut changer la ‘peur de la diversité’ en ‘créativité de la diversité’. Dans un monde qui devient plus global, de sorte que le talent et la créativité se raréfient, valoriser tout ce qui peut contribuer à notre évolution est de la plus haute importance. C’est la source de nouvelles idées, de nouveaux défis qui créeront une meilleure entreprise. Une porte ouverte offre tellement plus d’opportunités qu’une porte fermée ! »

Partager

Hayate El Aachouche

Conseiller RH - Diversité