Les retailers ne sont pas prêts à adopter les nouvelles formes de livraison

10 octobre 2018 à 08:10 | 173 vues

©GettyImages

En moyenne, cinq pour cent des livraisons à domicile sont soit tardives, soit incomplètes. Cette proportion passe à un tiers pendant les pics d’activités et se traduit par une augmentation des coûts et un préjudice en termes d’image de marque. Un peu plus de soixante pour cent des retailers n’ont aucune visibilité en temps réel de leurs processus logistiques d’e-commerce. Cela étant, ils ne sont pas prêts à assimiler de nouvelles formes de livraison plus écologiques. Telle est la conclusion dégagée par Zetes, le spécialiste de la Supply Chain, dans un nouveau rapport

Le secteur de la vente au détail subit des bouleversements radicaux. Cette année, le marché européen de l’e-commerce dépasse pour la première fois la barre des 600 milliards d’euros, soit une augmentation de 13 %. Cette évolution augmente la pression sur les retailers classiques, mais également sur la mobilité et l’environnement. Près de trois quarts de la population européenne vit en effet en zones urbanisées et, selon les estimations, les livraisons de colis devraient afficher une augmentation de 69 pour cent à l’horizon 2021.

De nouvelles formes de livraison doivent aider à alléger cette pression. « Il ressort de notre rapport que seulement treize pour cent des retailers investissent dans des technologies telles que la route scheduling (planification d’itinéraires) ou l’asset tracking (traçage du matériel). Celles-ci aident à maîtriser vos processus logistiques », indique Gilbert Wellemans, Directeur général de Zetes Belgique. « Les entreprises qui peuvent suivre et appréhender en temps réel leur processus d’order-to-delivery (de la commande à la livraison) peuvent procéder à des optimisations plus ciblées et innover plus rapidement en adoptant de nouvelles manières de livrer les colis à leurs clients. »

D’autres solutions de livraisons à domicile

Selon une étude de McKinsey, les villes sont toujours plus nombreuses à envisager la mise en place de points de livraison centraux en périphérie de la ville. Les commandes sont ensuite acheminées en une seule fois par quartier ou par rue, par exemple, avec des véhicules électriques pour les zones basses émissions. Dans ce cas de figure, le prix par livraison chute de 25 %, et le nombre de kilomètres parcourus, de 45%. Les points de livraison centraux et les casiers intelligents permettent en outre de livrer la nuit, et induisent ainsi une réduction de moitié des frais de livraison.

Les détaillants misent aussi de plus en plus sur la formule click & collect où les clients commandent des produits en ligne et les enlèvent ensuite dans le point de vente de leur choix. Par ailleurs, la crowdsourced delivery (livraison collaborative) gagne également en popularité dans l’actuelle économie collaborative. Dans ce cadre, les détaillants collaborent avec une communauté de transporteurs, souvent particuliers.

Toute l’importance d’une visibilité en temps réel

Dans l’ensemble de ces solutions de remplacement, les retailers doivent pouvoir suivre de près les différentes étapes du transport. Par conséquent, une transparence totale du processus s’impose. Les consommateurs mesurent en effet la qualité du processus d’e-commerce à l’aune de la durée de livraison et de la communication sur le statut de leur commande.

« Les e-retailers de premier ordre gèrent les commandes en maximum 20 minutes et communiquent en permanence sur leur statut. Ils ont intégralement automatisé la logistique du premier kilomètre pour le prélèvement, l’emballage et le transport, et maîtrisent également la livraison du « dernier kilomètre ». Ils fournissent 98 % des colis intégralement et lors de la première présentation au client », constate Benjamin Anguille, Business Development Manager Transport & Logistics chez Zetes Belgique.

Pour consulter le rapport de Zetes sur l’importance de la problématique du premier et du dernier kilomètre dans l’e-commerce, suivez ce lien. Vous pouvez télécharger une photo de Gilbert Wellemans ici.


À propos de Zetes

Entreprise d’origine belge, Zetes fournit des technologies destinées à automatiser la supply chain des entreprises et l’identification des marchandises. En augmentant l’efficacité et la transparence de la logistique des entreprises, Zetes améliore la visibilité et la traçabilité de l’ensemble de la chaîne. Le siège belge de l’entreprise est établi à Evere. Par ailleurs, 29 filiales sont à pied d’œuvre dans 19 pays. Zetes est une filiale indépendante de Panasonic Corporation depuis 2017.

Partager