Faut-il être sympa en interview ?

Par 24 octobre 2018 à 09:10 | 435 vues

©GettyImages

Si vous vous posez encore la question, arrêtez ce que vous faisiez et lisez ces quelques lignes pour vous convaincre que oui, oui, et encore oui … il faut être sympa en interview !

Aujourd’hui, recruter la bonne personne est bien souvent devenu un vrai challenge. Quand on parle de la guerre des talents, on parle de la difficulté à recruter les bons candidats dans sa société. Ce n’est plus aussi évident que par le passé où le recours à une annonce pouvait suffire à trouver la perle rare à engager.

Les candidats évoluent, tout comme le recrutement et ses techniques d’interview. Beaucoup de profils qualifiés sont aujourd’hui en pénurie, la demande crée un déséquilibre et donc des attentes plus élevées de la part des candidats en recherche d’un nouveau poste. À cela, il faut rajouter l’arrivée des jeunes générations sur le marché du travail qui n’ont pas les mêmes codes, les mêmes références, les mêmes attentes que les générations précédentes, ou encore la création de nouveaux métiers qui sont souvent occupés par des profils plus jeunes, voire fraîchement diplômés.

Les 20-35 ans recherchent une société où ils ont envie d’aller travailler, ils veulent se sentir reconnus, appréciés, mis en valeur. Ils veulent un job intéressant, certes, mais ce n’est souvent plus une condition suffisante pour les engager. Ils veulent un job qui a du sens, mais ils veulent aussi et certainement du fun ! Avoir envie d’aller travailler tout en s’amusant, et cela passe bien souvent par des collègues sympas.  Qui d’autre que le patron d’une PME, le manager d’une grosse structure ou la personne en charge des ressources humaines pour incarner les valeurs et l’esprit de la société ?

L’interview est donc un moment clé où l’on va présenter la société et sa culture d’entreprise, ses valeurs, son ambiance. Il faut trouver un juste équilibre entre interviewer pour voir si le candidat correspond au profil recherché et a les compétences pour occuper le poste défini ; et séduire pour l’attirer au sein de sa structure. Donner une bonne image lors d’une interview est donc important, et ce, que l’issue de l’interview soit positive ou négative. Les candidats sont aussi des ambassadeurs de votre société sur le marché du recrutement, il ne faut pas l’oublier.

Aujourd’hui, vous l’avez compris, il faut attirer, séduire, convaincre la recrue de venir travailler dans votre société. Car si ce n’est pas chez vous, ce sera probablement chez votre concurrent ou pour une société où la personne se sentira reconnue, accueillie, appréciée qu’elle se dirigera. Les jeunes ne rêvent plus de travailler dans une grosse banque pour faire carrière ou encore dans une société connue dont le nom suffirait à les attirer : aujourd’hui, il en faut plus. C’est ce qu’on appelle « la marque employeur » : créer une marque où les employés ont envie de venir travailler, pour attirer les candidats potentiels… Au risque de les voir choisir une société plus fun !

« Ai-je envie de manger avec lui le midi ? » est une bonne question que je conseille aux jeunes candidats quand ils hésitent entre plusieurs offres de contrat. Car attirer n’est pas tout, retenir les talents est encore un autre challenge ! On parlera de la rétention des talents dans un prochain article.

Alors, ce talent, aurait-il envie de luncher avec vous ?

 

 

Amélie Alleman

Fondatrice de Akros Solutions, agence de recrutement IT à Bruxelles

 

 

 

Partager