L’offre de produits alimentaires plus équilibrée qu’il y a 5 ans

8 novembre 2018 à 08:11 | 112 vues

©Getty

Sans que vous ne l’ayez peut-être remarqué, le secteur alimentaire a réduit ces cinq dernières années la teneur en sucres et en graisses saturées dans les produits alimentaires, tout en accroissant la part des fibres. Ce faisant, le secteur respecte les accords qu’il a passés avec la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, et le SPF Santé publique dans le cadre de la Convention Alimentation Équilibrée. Le secteur entend dès lors poursuivre sur cette voie en collaboration avec les autorités.

Les fédérations sectorielles Fevia (industrie alimentaire belge) et Comeos (commerce), ont entamé en 2012 un parcours visant à appréhender les régimes alimentaires déséquilibrés. Le secteur s’est engagé à amorcer, en collaboration avec les autorités, un changement dans les 5 ans et à rendre les choix sains plus faciles pour le consommateur. Pour ce faire, le secteur alimentaire a suivi trois pistes : l’adaptation de la composition nutritionnelle, des tailles des portions, du marketing et de la communication à destination du consommateur.

En 2016, Fevia, Comeos, le SPF Santé publique et la ministre de la Santé publique Maggie De Block ont formalisé cette approche dans la Convention Alimentation Équilibrée. Les chiffres des secteurs montrent que, non seulement l’assortiment parmi lequel le Belge peut aujourd’hui choisir est différent d’il y a 5 ans, mais également ses apports en nutriments. Autrement dit, la première évaluation met une tendance positive en évidence.
Parmi les chiffres rapportés par le secteur, on retient notamment : 5,8 % de sucres en moins et 13 % de fibres en plus qu’il y a cinq ans dans les céréales pour petit-déjeuner ; une réduction globale des graisses saturées de 1,2 % et 3,2 % respectivement, dans les produits de chocolat et biscuiterie ; une réduction de la teneur en sucre de 7 % en moyenne dans les boissons rafraîchissantes, etc.

Jean Eylenbosch, président de Fevia : « Nos entreprises ont adapté la composition des produits que vous achetez au quotidien, souvent sans que vous ne le remarquiez. Il s’agit d’une tendance positive que nous entendons continuer à renforcer. »

Dominique Michel, CEO de Comeos : « Nous voulons poursuivre sur cette voie. Nous allons désormais nous attaquer aux sauces froides pour les marques propres ainsi que, en collaboration avec les fabricants de marques, aux salades à tartiner et plats préparés. Nous allons en outre poursuivre nos efforts sur les boissons rafraîchissantes et les produits laitiers d’ici 2020. »

Info : www.conventionalimentationequilibree.be

 

Partager