Mexique : au carrefour des Amériques

Par 19 novembre 2018 à 08:11 | 142 vues

©Getty. Monterrey : l’une des deux étapes de la future mission économique.

Du 16 au 23 février 2019, dans le cadre d’une mission économique princière, des entreprises du plat pays mettront le cap vers le Mexique. Mise sur pied, notamment, par l’Agence pour le Commerce extérieur et Brussels Invest & Export (hub.brussels), cette visite à Mexico City et Monterrey sera l’occasion de sonder les nombreuses opportunités qu’offre le marché mexicain.

Pays charnière entre l’Amérique du Nord et l’Amérique latine, le Mexique abrite près de 125 millions d’habitants (dont 80 % vivent en zone urbaine). Quinzième économie mondiale, deuxième pays d’Amérique latine en termes de PIB et de population1, le Mexique possède une économie ouverte, dynamique et au potentiel élevé. Pour preuves : le PIB par habitant y est de l’ordre de 8.200 USD et la croissance enregistrée ces dernières années, stable, avoisine les 2,3 %. Outre la qualité et le faible coût de sa main d’œuvre, la proximité géographique du Mexique avec les États-Unis constitue l’un de ses principaux atouts. Grâce à de nombreux accords de libre-échange, les principaux fournisseurs de l’Etat mexicain sont les USA (46,3 %), la Chine (17,6 %) et le Japon (4,6 %).

Classé dans le Top 50 du ranking « Doing Business 2018 »2 établi par la Banque Mondiale, le Mexique doit cette position à plusieurs facteurs : la mise en œuvre de réformes structurelles ambitieuses, une politique d’ouverture ainsi qu’une grande diversification commerciale.

Diversification à tous les niveaux

Alors que, ces dernières années, le président Nieto avait libéralisé les derniers pans de l’économie nationale (médias, télécoms, énergie), le nouveau président élu (Andrés Manuel López Obrador) s’est engagé à lutter activement contre la corruption et la criminalité liée au trafic de drogues. Suite à l’élection de Donald Trump, le Mexique tend en outre à diversifier ses relations économiques internationales, tout en ayant négocié une modernisation de l’Alena (l’Accord de libre-échange nord-américain entre le Canada, le Mexique et les États-Unis).

Dans le cadre de leur visite au Mexique, les entreprises belges réaliseront deux étapes : une à Monterrey (capitale de l’État du Nuevo León, frontalier du Texas) et une à Mexico City. Capitale industrielle du Mexique, Monterrey enregistre le plus haut PIB par habitant du pays, soit 15.000 USD. En 2016, l’Etat a attiré 10,1 % des investissements directs étrangers, soit 2,7 milliards USD. Outre les 3.500 entreprises étrangères qui y sont établies, le Nuevo León dispose d’une population qui parle majoritairement anglais ainsi que d’un pôle d’innovation reconnu.

Quant à Mexico City, elle représente l’un des plus importants centres culturels et financiers d’Amérique centrale. Ville la plus compétitive du pays, la capitale apparaît également dans le top 10 des villes les plus riches au monde. Et pour cause : son économie représente 16,9 % du PIB national et sa croissance économique fulgurante est censée tripler d’ici 2020 ! En 2017, la capitale du Mexique a attiré 4,5 millions de dollars, soit 15,4 % des investissements directs étrangers. Parmi les secteurs les plus favorables, on recense les énergies (notamment renouvelables), l’aérospatial, l’automobile, la construction, l’agroalimentaire, les TICS, la santé et la mode/le design.

Active dans le secteur agroalimentaire, la société bruxelloise Handary exporte une partie de sa production au Mexique depuis plus de sept ans. Cyril Savarese, Sales & Marketing Director, en retire beaucoup de positif. « Le marché mexicain possède un haut potentiel et, comme les Etats-Unis et le Mexique obéissent à la même réglementation – en matière d’alimentation notamment – c’est d’autant plus simple de s’y implanter. Je conseillerai cependant aux entreprises d’être particulièrement attentives quand elles choisissent leurs partenaires sur place, car le Mexique abrite beaucoup de distributeurs plus attirés par le profit que par la qualité des produits qu’ils commercialisent. »

Plus d’info : international@beci.be

Brussels Invest and Export

 

2 http://francais.doingbusiness.org/fr/rankings – lien vérifié le 26 septembre 2018

Partager