Une économie circulaire à stimuler

Par Vincent Delannoy  - 16 janvier 2019 à 16:01 | 314 vues

©GettyImages

Dans son mémorandum Cité du Futur, Beci insiste sur ce point (mesure 6). Ce qui se fait déjà à Bruxelles est un exemple à suivre et à développer. Les initiatives à mettre en évidence ne manquent pas. Parmi celles-ci, soulignons le réemploi des céréales utilisées dans le brassage par Brussels Beer Project (BBP). Un projet soutenu par le programme be.circular. Explications.

 

Pour la brasserie bruxelloise de la rue Dansaert, l’économie circulaire n’est pas une découverte ; elle est inscrite dans ses gènes depuis sa création en 2013. Au rang de ses produits se trouve la Babylone, la première bière brassée à partir d’invendus de pains frais. Un bel exemple de lutte contre le gaspillage alimentaire, une autre priorité reprise au mémorandum Beci Cité du Futur (mesure 7).

 

Le projet que BBP vient de mettre en route consiste à donner une deuxième vie aux céréales utilisées dans le brassage en les retransformant en pain. Avec 1 tonne de drêches générée sur son site de production, la capacité de revalorisation n’est pas négligeable. Pendant plus d’une année, Brussels Beer Project a procédé à des recherches et des tests sur la composition de ses drêches, sur leur potentiel de revalorisation et sur les différentes techniques de séchage afin de développer une farine riche et stable dans le temps.

 

Une démarche qui a été soutenue par la commune de Bruxelles et le fonds be.circular, ce qui a permis à BBP d’investir dans un déshydrateur thermique et dans un atelier de production ainsi que d’engager un nouveau plein temps pour sécher les drêches et les moudre en farine. Objectif affiché : sécher jusqu’à 800 kg par semaine, soit 80% de la production, pour donner une deuxième vie aux drêches dans l’alimentation humaine !

 

Le Brussels Beer Project collabore avec deux artisans boulangers bruxellois pour utiliser les farines de brasserie dans leurs pains, en y incorporant entre 10 et 20% de farine de brasserie. Si le succès est au rendez-vous, plus de 1.000 pains par semaine pourraient être ainsi produits à partir de farine de brassage et vendus dans Bruxelles. A côté du pain, il est possible de réutiliser les drêches pour en faire des biscuits, du granola, des gaufres. Le BBP commercialise ses drêches sous forme brute ou en farine dans son magasin rue Antoine Dansaert 188, accessible au public tous les jeudi, vendredi et samedi de 14h00 à 22h00.

 

Mémorandum Beci Cité du Futur

 

En pratique :

Beci aide votre entreprise à trouver ce genre de solutions propre à votre business. Notre helpdesk vous répond et l’un de nos conseillers peut vous rencontrer pour réaliser un diagnostic gratuit.

Green Beci

tél. 02/210 01 71

Brussels Green Network

Partager