Un nouvel avenir pour le Ring Est

23 janvier 2019 à 16:01 | 713 vues

©GettyImages

La zone de projet de Werken aan de Ring se concentre principalement sur la partie nord du Ring, entre la E40 en direction de Gand et la E40 en direction de Liège. Mais le Ring continue à l’est de Bruxelles. Comme pour le Ring Nord, cette partie est devenue obsolète et a du mal à prendre en charge le trafic actuel. C’est pourquoi la Werkvennootschap mène actuellement une étude comportant une enquête en ligne au sujet de l’avenir de la partie est du Ring.

 

La nouvelle étude ne se limite pas aux infrastructures routières du Ring. Après tout, la mobilité ne s’arrête pas au bout d’une route, mais est étroitement liée à son contexte spatial, qu’elle influence par ailleurs. Pour cette raison, cette étude est une excellente occasion d’identifier les aspects qui peuvent être optimisés dans la région, afin d’améliorer la qualité du cadre de vie en général. L’étude porte ainsi notamment sur le trafic de transit, les nuisances sonores, les traversées difficiles pour les modes doux et la fragmentation des espaces verts.

 

La Forêt de Soignes divisée en deux

La partie Est du Ring traverse l’une des plus grandes zones forestières de Belgique – la Forêt de Soignes – et y forme une barrière importante. L’obstacle créé est très difficilement surmontable pour les animaux et les plantes qui vivent dans la région, mais également pour les randonneurs et les joggeurs. Afin d’atténuer l’effet de barrière du Ring, la Werkvennootschap étudie les moyens de recréer des connexions entre les deux parties de la forêt.

 

Réduire les nuisances locales

En raison des embouteillages fréquents sur le Ring, les automobilistes recherchent d’autres chemins, souvent loin du Ring. Par conséquent, certaines zones résidentielles autour du Ring doivent absorber des flux de transit importants, qui mettent à mal la qualité du cadre de vie. L’étude cherchera des solutions pour évacuer le trafic de transit indésirable des zones résidentielles.

 

Approche multimodale

Dans l’avenir, le trafic continuera à évoluer vers une mobilité multimodale, au sein de laquelle les différents modes de transport sont coordonnés. Le passage d’un moyen de transport à un autre pourra alors être effectué rapidement et facilement. La nouvelle étude vise à étudier d’entrée de jeu comment renforcer les différents modes de transport: on cherche à identifier où et comment améliorer les infrastructures pour cyclistes et piétons, et comment optimiser les transports en commun dans la région. Naturellement, la mobilité automobile sera également examinée, avec entre autres l’aménagement des croisements.

 

 

DONNER FORME AU RING DU FUTUR

Pour donner forme à la nouvelle étude sur l’avenir du Ring Est à Bruxelles, la Werkvennootschap recherche des personnes qui souhaitent remplir le questionnaire en ligne. Le questionnaire évaluera les problèmes que vous rencontrez en tant que résidents ou usagers, ainsi que ce que vous aimeriez voir différemment. Dans le questionnaire, la Werkvennootschap recherche les opportunités et les obstacles identifiés par tous les usagers de la route, afin de renforcer les espaces verts et d’améliorer le cadre de vie des usagers.

Remplissez le sondage en ligne sur www.ringoost.be en visualisant l’enquête en français (FR).

L’enquête prend environ 5 à 10 minutes.

 

Partager