Que penser de l’interdiction du diesel et de l’essence après 2030 ?

24 janvier 2019 à 10:01 | 509 vues

©GettyImages

Dans une note de principe, le gouvernement bruxellois vise cette double sortie, et ce, pour faire face aux obligations de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 et pour améliorer la qualité de l’air. Si Beci partage ces objectifs, elle considère qu’il serait plus efficace de se focaliser sur les meilleures technologies disponibles et les normes les plus récentes pour réduire les émissions de CO2 et la consommation énergétique dans le secteur du transport et pour réduire les émissions de particules fines et des NOx. Consulter la fiche Beci 

Partager