Cycle On : rebondir après une faillite

Par Valérie DELANDE  - 29 janvier 2019 à 10:01 | 587 vues

©GettyImages

À force d’être frappées par les cyclones, les îles des Antilles ont décidé d’unir leurs compétences et leurs ressources pour mettre en œuvre un plan de résistance des bâtiments. Elles ont compris que les cyclones risquent de devenir la normalité et qu’il vaut mieux s’y préparer.

Et si les entrepreneurs décidaient de s’entraider pour solidifier leurs entreprises et leur donner toutes les chances de résister aux difficultés ?

« La sagesse des autres n’a jamais servi à rien. Quand arrive le cyclone – la guerre, l’injustice, l’amour, la maladie, le voisin -, on est toujours seul, tout seul, on vient de naître et on est orphelin »

Amélie Nothomb

Vous êtes un entrepreneur en naissance, alors votre vie c’est créer, désirer, révolutionner, contacter, tester, apprendre, découvrir, convaincre, digitaliser, travailler, dynamiser, s’adapter, explorer, inventer, progresser, financer.

Vous êtes un entrepreneur en croissance, et vous continuez à vibrer, visualiser, développer, accélérer, renouveler, rencontrer, recruter, consulter, courir, investir, choisir, construire, exporter, motiver, influencer, inspirer, rentabiliser.

Vous êtes un entrepreneur en décroissance et vous passez votre temps à réfléchir, écrire, agir, chercher, douter, essayer, trembler, négocier, sécuriser, relancer, stresser, contrôler, culpabiliser, souffrir, prier, survivre.

Vous êtes un entrepreneur en perte de confiance et vous n’arrivez plus à ressentir, dormir, manger, penser, écouter, voir, connecter, évaluer, décider, réagir, prioriser, organiser, diriger, avancer, éviter, rêver, souffler, respirer, exister.

Vous êtes un entrepreneur en renaissance et vous savez ralentir, lâcher prise, recentrer, libérer, sourire, observer, écouter, parler, échanger, échouer, expérimenter, simplifier, transmettre, respecter, aider, aimer, vivre, accueillir, grandir, rebondir, soutenir, agir.

Pourquoi donc attendre un traumatisme pour ouvrir les yeux, mettre nos limites, découvrir qui l’on est, reconnaître nos failles et cultiver nos forces ?

Tout comme les cyclones, il faut normaliser l’échec, le reconnaître comme faisant partie du processus d’apprentissage et d’évolution de l’être humain. En soi, l’échec est un événement qui survient et sur lequel nous posons une lecture. La plupart du temps, cette lecture est défavorable et négative. Elle peut alors nous entraîner dans une spirale infernale qui nous met en position de faillite personnelle. Pourtant, certaines personnes parviennent à tirer d’autres enseignements et conclusions de ce même événement : elles en font un levier d’apprentissage et de progression.

L’échec ne serait donc pas tant ce qui nous arrive que le regard et l’attitude que nous adoptons face à ce qui nous arrive. Il ne tient qu’à nous d’Accueillir ce qui se passe à tous les niveaux (psychologique, systémique, financier), de Grandir de la situation et prendre de la hauteur en préservant ce qui peut l’être, de Rebondir en déterminant d’autres perspectives.

Et vous, comment vivez-vous l’échec ? Prenez-vous le temps d’en tirer les leçons ? Ne pensez-vous pas qu’il est temps de l’intégrer dans votre modèle ?

Que vous soyez entrepreneur ou cadre dirigeant d’une grande entreprise, la question est la même. Il n’y a que les effets qui diffèrent. Les racines étant plus profondes, les grandes entreprises résistent mieux … extérieurement.

Vous vous demandez peut-être quelles actions mettre en place pour initier cette nouvelle démarche.

Vous pouvez commencer par des séances de feed back post projet, pour identifier les faits, accueillir les émotions, libérer la parole, réveiller les consciences, capitaliser sur le cognitif.

Vous pouvez assister à des conférences sur l’échec comme levier de transformation. La sensibilisation est nécessaire avant de passer aux phases d’acceptation et d’action.

Vous pouvez également intégrer des entrepreneurs en rebond dans vos équipes pour en faire des intrapreneurs porteurs d’une nouvelle culture. Vous pouvez les recruter ou leur confier des projets ponctuels. Vous pouvez également leur demander d’animer des ateliers de transformation au sein de votre entreprise.

Vous pouvez vous engager ou engager des membres de votre équipe dans le soutien des entrepreneurs en rebond. Vous pouvez devenir mentor, mettre des ressources humaines, du matériel ou des salles à disposition, sponsoriser des événements.

Quelle que soit la forme que vous choisissez, l’essentiel est de changer. Tout le monde veut le changement mais personne ne veut changer.

Soyez parmi les premiers en CYCLE ON pour changer la nature du monde.

 

Partager