Les aides à validation des compétences et l’entreprise

Par Marie Deronchêne  - Séverine Deneubourg  - 14 mars 2019 à 12:03 | 952 vues

©GettyImages

Ou comment les entreprises wallonnes et bruxelloises peuvent avantageusement renforcer leur gestion des Ressources humaines.

Expériences de vie, formations non-reconnues, apprentissages en entreprise, … sont autant d’opportunités de développer de nouvelles compétences qu’il serait dommage de laisser dormir. Depuis 2003, la validation des compétences rend possible la reconnaissance officielle, par un Titre de compétence, de ces savoirs et savoir-faire acquis en dehors des filières de formation classiques.

Aujourd’hui, si chaque personne de plus de 18 ans peut passer une épreuve à titre personnel, les entreprises sont de plus en plus encouragées à s’impliquer activement dans la démarche en intégrant la validation des compétences à leur politique de gestion des ressources humaines dans une relation gagnant-gagnant avec les travailleurs.

 

D’accord, mais quel intérêt pour mon entreprise ?

Votre entreprise peut décider d’organiser en interne les épreuves ou de les délocaliser dans un Centre de Validation. Les deux options garantissent le support concret, à chaque étape, du Consortium de Validation des compétences et du Secteur.

Si la validation en Centre ouvre l’accès à un congé éducation payé (CEP) spécifique, l’option interne peut s’avérer plus intéressante : optez pour la validation au sein de votre entreprise et bénéficiez

  • de l’accompagnement gratuit par les membres de la cellule exécutive du Consortium de validation des compétences, dont les chargées de mission qui se rendront dans vos installations pour vous guider à travers les étapes du processus ;
  • d’une aide financière de €600 / épreuve pour toutes les entreprises disposant d’un siège d’exploitation dans la Région de Bruxelles-Capitale.

 

D’autres avantages ?

Mais l’avantage financier n’est évidemment pas la seule raison qui doit vous inciter à chercher comment intégrer la validation des compétences dans votre politique RH : recrutement, identification des besoins en compétences, parcours de formation, transmission des savoirs et savoir-faire, motivation, valorisation et fidélisation des travailleurs, possibilités de carrière et d’évolution interne et externe, … la plupart des processus RH peuvent être avantageusement revus. Et pas seulement ! Valider les compétences des travailleurs vous permet aussi de satisfaire à des obligations légales (certifications obligatoires dans certains secteurs, loi du 5 mars 2017 concernant le travail faisable et maniable, CV Formation …) et de renforcer votre image de marque et votre compétitivité. A ces avantages, rajoutez encore, si vous optez pour les épreuves en interne : limitation des pertes de temps et de déplacements ainsi qu’augmentation du confort des candidats puisqu’ils passent les épreuves dans un environnement familier. Finalement, souvenons-nous bien qu’un personnel qui se sent bien et reconnu s’implique plus dans la mission de l’entreprise …

 

Il en parle 

Laurent Gall, coordinateur Formation auprès d’Alimento, secteur de l’industrie alimentaire : « Depuis 2010, des demandes de validation émanent directement des entreprises du secteur. Les raisons qui les poussent peuvent varier : Damien Taillard, patron de deux boulangeries liégeoises, a réduit les risques liés au recrutement en engageant un ouvrier boulanger-pâtissier grâce à son Titre de compétence ; Spa Monopole cherchait à fidéliser ses travailleurs intérimaires et à leur offrir des perspectives à court terme ; Delacre souhaitait améliorer la pérennisation des compétences en reconnaissant officiellement celles acquises sur le terrain par ses travailleurs et, ainsi, les mettre en valeur. Aujourd’hui encore, nous sommes en contact avec d’autres entreprises qui veulent s’investir dans la validation des compétences, chacune en fonction de sa situation. »

 

Concrètement, comment fait-on ?

« Suivez le guide » … : le Consortium de validation des compétences et votre Secteur professionnel vous accompagnent à chaque étape :

D’abord, vous vous informez : quel est le contexte légal, économique, institutionnel ? Quelles sont les étapes à suivre ? Qui est impliqué ? Dois-je me débrouiller seul ? Quelles sont les garanties qualité et éthique ? Quelles sont les modalités pratiques ? …

Ensuite, vous analysez : mon entreprise est-elle prête ? Quels sont les enjeux, pour mon entreprise et pour mes travailleurs ? Comment puis-je l’intégrer dans ma politique RH ? Par quels métiers commencer ? …

Lorsque ces points sont éclaircis, commencez à mobiliser les acteurs, à planifier les étapes, à préparer la communication.

Vient ensuite le moment de concrétiser en misant notamment sur l’information des candidats et leur accompagnement vers la réussite et en organisant les épreuves préparées avec le secteur concerné.

Lorsque ces étapes seront franchies, viendra le moment de tirer les conclusions et de décider de la manière dont vous allez pouvoir ancrer la démarche dans votre politique RH pour la pérenniser.

Pour chaque étape, nous vous apportons outils, conseils, écoute … un vrai soutien pratique.

 

Comment obtenir encore plus d’informations ?

Pour en savoir plus sur les métiers disponibles et les Centres de validation des compétences agréés, consultez notre site internet www.cvdc.be

Pour en savoir plus sur la validation des compétences en entreprise (aides financières, modalités pratiques, …) à Bruxelles ou en Région wallonne, contactez les chargées de missions du CVDC :

Séverine Deneubourg, s.deneubourg@cvdc.be – 0490/52 45 77

Marie Deronchêne, m.deronchene@cvdc.be – 0475/34 57 48

Il est également prévu que l’Erkenning van competenties dans le cadre des entreprises soit mis en place à l’automne de cette année par les partenaires néerlandophones, du VDAB notamment.

 

Marie Deronchêne (à gauche)

Chargée de mission

Validation des compétences en entreprise

Consortium de Validation des Compétences

 

Séverine Deneubourg (à droite)

Chargée de mission – Validation en entreprise

Consortium validation des compétences

 

 

 

Newsletter HR & Social

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter HR & Social de Beci (gratuit)

 

 

 

Partager