Ce que vous ignoriez de Jeff Bezos, le patron le plus riche du monde

Par Elisa Brevet (Fondatrice de Generation Makers) - 11 avril 2019 à 09:04 | 398 vues

Jeff Bezos © Steve Jurvetson

Il est l’homme le plus adulé et le plus détesté de la planète. À 55 ans, le patron d’Amazon est l’entrepreneur le plus riche du monde avec une fortune évaluée à plus de 150 milliards de dollars. Si on entend beaucoup parler de lui dans les médias, on parie que vous ne savez pas tout !  

Amazon était une librairie en ligne: Jeff Bezos démarre son entreprise d’e-commerce en 1995. Il décide d’abord d’en faire une librairie en ligne. Il choisit le nom d’Amazon en référence au plus grand des fleuves et à la hauteur de ses ambitions. 

Il embauche des inventeurs : Quand le patron d’Amazon embauche des nouvelles recrues, il leur fait passer un test en demandant au candidat de citer une chose que ce dernier a inventée. Pas forcément une invention brevetée ; il peut s’agir d’une méthode ou d’un processus qu’il aurait mis en œuvre. Évidemment, le PDG retiendra le profil le plus « outside the box ». 

Il a créé le classement intégral des ventes et la recommandation implicite d’achat: Pourquoi s’arrêter à un top 100 quand on peut aller jusqu’au millionième des ventes ? Jeff Bezos a bien compris que les classements devaient être complets et transparents. Il a également été l’un des premiers à proposer sur son site une recommandation implicite d’achat : les internautes ont pu voir ce que d’autres internautes ont également acheté… 

Il peut se payer quasiment tout ce qu’il veut : Selon le site d’actualités et magazine Capital, avec ses 150 milliards, Jeff est tellement riche qu’il pourrait acheter tout ce qui se vend sur Amazon, Boeing et Walmart. Une seule question se pose alors : jusqu’où ira cet homme dont la richesse est si déroutante qu’elle ne signifie plus grand-chose d’un tant soit peu tangible à l’échelle humaine ? 

 

Sélection de livres

L’Étoile du Nord : Écrit à partir des faits réels, ce thriller d’espionnage sur la Corée du Nord est rondement mené. Un des polars les plus délicieux de l’année sur un pays peu accessible et aux secrets bien gardés.

Equinox, Les ArènesNomadland : Entre enquête et témoignage, ce roman épatant fait la part belle aux « sous-cultures » du travail de l’Amérique d’aujourd’hui. Des personnages accidentés, souvent retraités, dociles, qui payent le prix fort de leur liberté à coup de jobs mal payés et épuisants. Globe

San, Le tour du monde en 75 recettes : Le chef belge étoilé Sang Hoon Degeimbre nous offre un livre de cuisine qui décline de belles recettes sucrées et salées inspirées de ses voyages. Un pur bonheur visuel et gustatif ! Racine

Partager