Rebondir après une faillite : est-ce possible ?

19 avril 2019 à 10:04 | 735 vues

©reporters

Faire faillite : une honte ou une étape pour mieux faire les choses, et parfois même en plus grand. Beci a depuis 2017 mis en place le programme reSTART, pour aider les entrepreneurs en faillite à rebondir et repartir du bon pied.

 

« Même lorsque, comme moi, on se trouve totalement désabusé face à l’arrêt brusque d’un commerce qu’on aime, un programme tel que reSTART, nourri par la bienveillance et le respect, cela ne peut qu’être utile pour retrouver l’espoir, pour (re)devenir persévérant, oublier les doutes et les questionnements », témoigne Olivier, reSTARTer. À ses côtés, Michèle abonde : « Grâce à reSTART, nous avons été entendus, nous avons pu parler, abondamment même. Et ainsi nous retrouver dans des conditions optimales pour commencer à ré-envisager notre avenir. Et pouvoir nous reconstruire, tout simplement. »

Tous deux passés par la case « faillite », Olivier et Michèle ont fait connaissance en participant à reSTART. De leur rencontre, et avec l’aide du programme, est née une nouvelle ASBL à vocation culturelle, ABA.

C’est pour aider des entrepreneurs en rebond, comme Michèle et Olivier, qu’a été créé reSTART : un programme gratuit d’une durée de cinq mois, qui a déjà permis à sept promotions de dessiner un nouvel avenir professionnel. Pour l’année 2019, le programme reSTART ouvre ses portes à 100 nouveaux candidats ayant fait l’expérience d’une faillite, et désireux de reconstruire un projet à leur image.

programme restart Beci

Eric Vanden Bemden, coordinateur du programme Restart

Pour que les faillis d’aujourd’hui (re)deviennent des créateurs d’emploi de demain

La faillite et les conséquences qui s’ensuivent représentent pour les personnes concernées une situation à la fois subie et nouvelle, qui demande une réelle résilience. C’est souvent un choc à la fois financier, professionnel, social et personnel.

Pour surmonter les difficultés, un accompagnement extérieur est sans conteste la meilleure solution. La faillite ne remet nullement en question l’intelligence, les talents ou l’expérience des entrepreneurs concernés. Le programme reSTART s’appuie sur ces ressources pour permettre de rebondir, en transformant l’échec en expérience porteuse d’enseignement.

Aider les entrepreneurs faillis, c’est plus que jamais un enjeu économique et social. Car, si l’échec est encore un tabou, on constate que les entrepreneurs qui rebondissent réussissent mieux que la moyenne. L’entrepreneuriat de la seconde chance est une source de création d’emploi et de consolidation du tissu économique bruxellois.

Le programme reSTART : un accompagnement complet pour rebondir

reSTART, c’est avant tout des coaches, mentors, formateurs et conseillers qui ont la vocation d’apporter leur expertise durant toutes les étapes menant de la faillite au rebond. Le programme a pour mission d’accompagner les entrepreneurs dans toutes leurs démarches, jusqu’à la définition d’un nouvel avenir professionnel.

Cette équipe, composée de comptables, de juristes, de spécialistes de la vente et du marketing, mais également d’une psychologue et de coaches, accompagne les promotions lors d’ateliers collectifs et personnalisés. Le partage d’expérience est au cœur de la logique de reSTART, afin que chacun puisse redéfinir son parcours avec maturité.

 

Comment rejoindre le programme reSTART 2019 ?

Les candidats au programme reSTART 2019 doivent être domiciliés, ou avoir eu le siège de leur activité dans la région bruxelloise. La faillite doit dater de moins de 3 ans.

Ce programme, entièrement financé par Beci Chambre de Commerce de Bruxelles et la Région de Bruxelles-Capitale peut encore accueillir 100 candidats au rebond. Ceux-ci n’auront aucun frais à débourser.

Pour plus d’informations :

https://go.beci.be/restart

 

 

Partager