S.KOOL : Un magasin de vendeurs en devenir

6 mai 2019 à 07:05 | 891 vues

D.R.

Bruxelles Formation et ses partenaires (AG Real Estate, City2 et Actiris) ont lancé au 1er mars l’école-boutique S.KOOL. Une main tendue pour les entreprises désireuses de faire preuve d’audace dans leurs formations. 

Pour ses 25 ans, le service public Bruxelles Formation a dédié une journée à l’innovation pédagogique. C’est dire sa volonté d’oser bousculer les lignes pour avancer au rythme du développement économique. Olivia P’tito, directrice générale de Bruxelles Formation, ne conçoit cette voie qu’en partenariat avec le privé : « On se met vraiment aux côtés des employeurs pour co-construire avec eux des programmes de formation sur mesure. » Un outil en ligne sera lancé à l’automne afin de leur permettre d’exprimer plus facilement leurs besoins. Conformément au Plan Formation 2020 du gouvernement bruxellois, 1.450 contrats en FPIE (Formation professionnelle individuelle en Entreprise) ont été signés en 2018 et 1.600 sont prévus en 2019. Une série d’accords, qui comportent des objectifs en termes de FPIE, ont déjà été conclus au niveau sectoriel, dans la construction ou encore logistique. 

 

S.KOOL : Une forme innovante de FPIE 

Avec S.KOOL, la formation s’affranchit des règles et devient pour la première fois hybride. Elle combine une formation en école-boutique avec une FPIE chez l’employeur, comme l’explique Olivia P’tito : « On a été contactés par City2 pour mettre en place une formation sur mesure. L’idée était de prendre exemple sur une méthode qui existe en France – méthode SKOLA – et de la mettre à la sauce bruxelloise. C’est une école-boutique de 200 m² constituée de produits vendus par les différentes enseignes qui s’engagent dans le projet. Une gérante est sur place pour s’occuper de la boutique et une salle de formation est installée à l’arrière du magasin. C’est un peu le principe de la cuisine ouverte. Donc, c’est vraiment une interaction permanente entre les formations théorique et pratique. » La théorie dispensée collectivement comprend des cours de communication, de vente, mais aussi de néerlandais. Quant à la pratique, elle ne s’arrête pas aux portes de la boutique pédagogique. Les stagiaires suivent aussi à mi-temps une formation individuelle, en situation réelle, dans les magasins des différents commerçants partenaires. Une diversité assumée, selon Olivia P’tito : « Il y a des grandes chaînes mais aussi de plus petites structures, des créatrices de mode… Chaque enseigne vient ajouter sa touche personnelle. Les stagiaires sont directement formés aux pratiques de l’entreprise. Ils sont parrainés. C’est aussi très motivant pour ces chercheurs d’emploi de pouvoir mettre en pratique directement ce qu’ils apprennent tous les jours. Il n’y a rien de plus valorisant que de voir les améliorations au quotidien ». 

 

De l’emploi qualifié pour Bruxelles 

Les 12 jeunes de moins de 30 ans ont été sélectionnés parmi quelque 250 candidatures. « Il y a eu un véritable engouement, parce que c’est concret », estime Olivia P’tito. « Ils voient l’emploi au bout du chemin ». Les commerçants doivent fournir un contrat de travail à l’issue de la formation, d’une durée équivalente à celle-ci, en l’occurrence 3 mois. Elle constate que « quand les employeurs se sont engagés aux côtés des stagiaires dans une FPIE, ils ouvrent généralement leurs portes plus longtemps. En moyenne, 80% des personnes qui sont passées par une FPIE sont engagées durablement après en CDI, souvent chez le même employeur, mais pas forcément, parce qu’ils ont vraiment appris le métier ». 

L’opération est un win-win, souligne-t-elle encore : « Les employeurs bruxellois engagent des Bruxellois et c’est important car cela relève de la responsabilité sociétale des entreprises. En plus de travailleurs formés, ils bénéficient de réductions de cotisations patronales assez conséquentes et de mesures d’activation par rapport aux chercheurs d’emploi ». Bruxelles Formation lance un appel aux entreprises pour réitérer le projet-pilote S.KOOL ou pour en co-créer d’autres, au gré de leurs envies. 

 

Info : www.bruxellesformation.be 

Partager