Vers une logistique plus durable grâce à la multimodalité

23 mai 2019 à 15:05 | 400 vues

[Coproduction] Parmi les grands défis auxquels Bruxelles fait face aujourd’hui, figurent sans surprise les embouteillages et la pollution. Si les voitures sont encore trop nombreuses en centre-ville, les camions sont tout autant responsables de cette problématique. N’est-il pas temps que les entreprises aient une approche plus durable de leur chaîne logistique ? Comment innover pour réduire l’impact de leurs transports sur la vie quotidienne des Bruxellois ? En effet, ce ne sont pas les possibilités qui manquent.

 

D’une approche classique à une logistique multimodale innovante

Actuellement, la majorité des transports se font par la route en Belgique, au détriment du rail et de la voie d’eau principalement. Des synergies sont cependant possibles entre ces différents modes de transport, pour des types de marchandises plus variés qu’on ne le pense.

Une entreprise active dans le secteur de la construction, gérant un chantier en bordure de canal à Bruxelles, peut tout à fait envisager d’acheminer ses marchandises par péniche. Ceci permet de les décharger directement sur le quai à proximité du chantier, qu’elles soient livrées en vrac ou sur palettes. Le transport fluvial représente de la sorte une alternative plus écologique au transport par camion, qui est davantage polluant. Les chiffres émis par le Port de Bruxelles pour l’année 2018 parlent d’eux-mêmes : les 7,3 millions de tonnes de marchandises transportées par voie d’eau ont permis l’économie de 680 000 camions dans et autour de la capitale et de 106 000 tonnes de CO2.

Certaines marchandises nécessitent un reconditionnement avant d’atteindre leur destination finale en centre-ville. Les deux centres de transbordement urbain situés le long du canal et gérés par le Port de Bruxelles permettent ce genre de manipulation. L’organisme public dispose également d’entrepôts à proximité de la voie d’eau. Regroupés sous le nom du TIR Logistics Centre, ceux-ci offrent de nombreuses possibilités pour le stockage des marchandises.

 

Quand changement et environnement vont de pair

Dans l’optique de rendre les transports encore plus verts, des start-ups se sont lancées dans des solutions innovantes pour assurer l’acheminement des marchandises sur les derniers kilomètres, c’est la politique du ‘last mile logistics’. Les marchandises arrivent de préférence par voie d’eau ou rail puis subissent un reconditionnement. Ensuite, la livraison se fait en plus petites unités vers le centre-ville au moyen de tricycles, de petits véhicules électriques… ou même bientôt de drones !

Les avantages des approches logistiques multimodales sont nombreux et sont positifs aussi en termes de ‘branding’. En effet, une entreprise qui décide de réduire ses transports par camion au profit de modes de transport plus verts tels que le rail, la voie d’eau, ou des véhicules électriques, contribue à réduire les embouteillages et les émissions de CO2 en ville. Mais elle se profile également comme une entreprise écoresponsable, ayant à cœur de réduire l’impact environnemental de ses activités. Une action doublement bénéfique donc.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

Le Port de Bruxelles gère les 14 km de voie d’eau qui traversent la Région de Bruxelles-Capitale.

Pour en savoir plus sur les modalités du transport fluvial vers ou depuis Bruxelles et les synergies possibles entre les différents modes de transport, contactez le Port de Bruxelles à l’adresse info@port.brussels

Place des Armateurs, 6
1000 Bruxelles
+32 (0)2 420 67 00
www.port.brussels

 

.

Newsletter Green

  • Soyez toujours informés, abonnez-vous à la newsletter Green de Beci (gratuit)

Partager