Ouvrir une franchise, un bon moyen de se lancer ?

Par Ronald Litvine  - 29 juillet 2019 à 10:07 | 739 vues

Franchise : l'opportunité lancer en tant que franchisé @getty

McDonald’s, Exki, Burger King, Quick, Domino’s Pizza, Bagel Corner, Brico, Carrefour Express, Delhaize Fresh Atelier, Spar, Troc.com, Cash Converters, Leonidas, Engel & Völkers, dietplus, sont sans doute quelques enseignes qui vous sont familières, mais vous ignorez peut-être que la majorité d’entre elles sont gérées par des franchisés.

Si la franchise est un des moyens de se lancer dans la vie active, est-elle aussi un vecteur de reconversion professionnelle ? Elle s’adresse à tous les profils de candidats en proposant un large panel d’activités réclamant plus ou moins de ressources financières. Aujourd’hui, le porteur de projet n’a que l’embarras du choix pour se lancer !

 

Qu’est-ce qu’est la franchise ?

Commençons par une définition de ce concept pour vous éclairer : la franchise est un mode de collaboration entre deux partenaires indépendants juridiquement et financièrement (le franchiseur et le franchisé), qui se distingue par trois principes fondamentaux.

Tout d’abord, la mise à disposition d’une marque et d’une enseigne, d’un concept architectural, et d’une identité visuelle.

Ensuite, la transmission par le franchiseur d’un savoir-faire : il s’agit d’un ensemble de méthodes commerciales, techniques, logistiques ou encore informatiques mises en place par le franchiseur. Transmis grâce à la formation initiale dispensées par le franchiseur, le savoir-faire se trouve dans des manuels opératoires.

Enfin, le franchiseur doit apporter au cours de la durée du contrat une assistance commerciale et technique. Cet accompagnement offre la possibilité au franchiseur de vérifier la duplication conforme du concept. Par ailleurs, il permet au franchisé d’appliquer au mieux le savoir-faire et ses évolutions et de développer plus rapidement et de manière pérenne son entreprise.

 

La franchise : un contrat gagnant-gagnant

Pour définir une collaboration pérenne et détailler les relations entre les parties, le franchiseur doit établir un contrat écrit qui énonce de façon complète tous les droits, obligations et responsabilités de chacune des parties. On se réfère à un contrat gagnant-gagnant suivant l’expression anglo-saxonne win-win.

Ce contrat traduit toute la stratégie du réseau de franchise et détaille les moyens nécessaires à la mise en place du concept de l’enseigne. Dans les faits, la durée du contrat, qui peut varier de 3 à 9 ans, doit permettre au franchisé de rentabiliser son investissement et de rembourser, le cas échéant, les emprunts qu’il aurait souscrits.

Avant la signature du contrat, le franchisé doit avoir reçu au moins un mois avant la signature du contrat, un Document d’Information Précontractuelle (DIP), conformément à la loi du 02.04.2014. Le projet de contrat devra être joint à ce document qui mentionne des informations concernant le franchiseur, le concept, les résultats, les données du marché, etc.

 

L’aspect financier ne peut être négligé par le franchisé

Il est évident que se lancer dans la franchise implique certains moyens financiers qui dépendent bien sûr de l’enseigne choisie. On parle d’un investissement initial de quelques dizaines de milliers d’euros pour les moins onéreuses, mais qui peut facilement dépasser le million d’euros, pour les chaînes internationales de fast food par exemple.

Avez-vous les moyens financiers de vos ambitions ? Connaissez-vous les exigences financières des franchiseurs qui vous intéressent ? Avez-vous l’apport personnel, les fonds propres (économie, support familial) exigés par le franchiseur ? Êtes-vous prêt à faire quelques sacrifices, en vendant par exemple certains biens mobiliers ou immobiliers si vous en disposez, pour vous lancer dans l’aventure de la franchise ?

Il est bien connu que les banques de nos jours sont frileuses vis-à-vis des candidats entrepreneurs. Les franchisés ne font pas exception, mais il faut savoir que des banques comme ING et KBC ont chacune à Bruxelles un département spécialisé dans le financement de la franchise. Certaines aides financières peuvent être obtenues auprès des régions bruxelloise ou wallonne, selon le domicile du demandeur.

 

Le coût d’une franchise

Si les frais relatifs à un contrat de franchise varient en fonction de la formule de franchise choisie, on distingue de manière générale les frais d’adhésion (entry fees : montant unique payable à la signature du contrat et couvrant les investissements réalisés par le franchiseur pour le développement du concept et le recrutement des candidats potentiels) ; les redevances (royalties : sommes à verser régulièrement par le franchisé en rémunération des services apportés par le franchiseur, souvent basées sur le chiffre d’affaires ou un montant fixe mensuel. Elles sont parfois nulles quand le franchiseur perçoit sa rémunération sur la seule marge des produits fournis) ; enfin, une contribution pour les frais de marketing : parfois incluse dans les redevances mais souvent facturée séparément.

 

Autres types de contrats

Si la franchise vous permet de développer votre entreprise, accompagné par votre franchiseur, d’autres types de contrats, proches du contrat de franchise, vous permettent également comme porteur de projet de vous lancer dans l’entrepreneuriat tout en étant soutenu par la force d’un réseau.

Ceux dont vous entendrez parler le plus souvent sont la concession, la licence de marque, la coopérative, le partenariat et la commission-affiliation. Cette dernière est plus particulièrement adaptée au secteur du textile où la gestion des stocks demeure la propriété du franchiseur. Nous ne nous étendrons pas à ce stade à ces différents contrats.

 

 

Êtes-vous prêt pour la franchise ?

Avant de se lancer dans le monde de la franchise, il convient de se poser quelques questions importantes, valables pour toute personne qui souhaite devenir entrepreneur et franchisé :

  • Suis-je prêt à ne pas compter mes heures et à prendre certains risques ?
  • Suis-je prêt à jouer le jeu de la franchise ? À suivre un concept mis au point par un autre, à payer des fees dans ce cas, à suivre des conseils du franchiseur et à supporter des contrôles ?
  • Ai-je les compétences pour gérer une entreprise et suivre une formation pour ce faire si nécessaire ?
  • Ai-je l’instinct du commerce, le sens du contact et de la communication, du marketing, du merchandising ?
  • Suis-je en capacité de manager et d’animer une petite équipe (tout dépend du choix de la franchise) ?
  • Ai-je choisi un concept qui me plaît, où je serai à l’aise, un produit que j’ai envie de vendre ?
  • Sur le plan personnel, ma famille et mes proches encouragent-ils mon projet ? Sont-ils prêts à me voir moins souvent et à m’assister financièrement si nécessaire ?
  • Ma famille acceptera-t-elle dans un premier temps des revenus inférieurs dans le cas d’une reconversion professionnelle ?

 

Où se renseigner sur la franchise ?

Il est bien entendu indispensable de se renseigner préalablement sur tous les aspects de la franchise. Les outils à utiliser et médias à consulter pour vous aider dans votre choix sont nombreux :

  • La Fédération Belge de la Franchise (FBF), dont le siège est basé à Bruxelles, propose de la documentation, une newsletter bilingue et gratuite, ainsi que des séminaires et formations, dont un séminaire plus particulièrement destiné à l’attention des candidats franchisés, « Se lancer en franchise », qui se déroule deux fois par an en français et néerlandais.
  • Les salons belges de la franchise « Franchising Belgium Day » organisés par la FBF (prochain édition ce 10 octobre à Liège), le salon « Franchise Expo Paris« , le plus grand salon européen avec plus de 500 exposants qui se tient chaque année en mars.
  • Se rendre directement dans les magasins des enseignes qui vous intéressent, en conversant avec les gérants et/ou franchisés des points de vente. Un moyen de se forger une idée plus précise de l’activité sur le terrain.
  • Les experts et les bureaux d’avocats spécialisés dans le secteur de la franchise, la plupart d’entre eux sont répertoriés sur le site de la FBF ou sur Franchising Belgium.
Partager